ActuBurkina
A la une Société

COTE D’IVOIRE- SENEGAL : deux pays dans le viseur des terroristes?

La France a mis en garde la Côte d’Ivoire et le Sénégal sur le fait que des militants islamistes envisagent d’attaquer les principales villes des pays ouest-africains. Selon le site bloomberg.com, ces informations émanent de personnes familières avec les rapports de renseignement fournis aux différents gouvernements.
Selon trois personnes qui ont demandé l’anonymat le plus absolu, les informations fournies n’ayant pas été rendu publiques, les combattants envisagent d’utiliser des voitures piégées, d’attaquer des lieux publics populaires auprès des étrangers et de cibler des plages.
Si l’on s’en tient aux propos recueillis par un autre officiel ivoirien qui aurait eu ses informations après plusieurs écoutes téléphoniques et les ayant retransmis à des informateurs, certains des plans datant de 2014 ont refait surface. Ainsi, les enquêteurs auraient-ils eu plus de détails sur les cibles probables.
Le mois dernier, le Sénégal a arrêté des militants présumés. Aussi, la Côte d’Ivoire planifie un éventuel exercice commun avec des soldats des casques bleues pour tester son dispositif sécuritaire en cas d’attaque, a affirmé l’Organisation des Nations-unies ce mercredi.
Les menaces issues de la signature d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (Aqmi) ont fait plus de 50 morts depuis le mois de novembre dans les capitales du Mali et du Burkina Faso. Les cibles ont été des hôtels où séjournent les étrangers.
Par ailleurs, il convient de signaler que Aqmi se déplace de ses bases dans le nord du Mali, vers les capitales du sud en ayant des cibles étrangères.
Pour Cynthia Ohayon, analyste au sein du Groupe de Crise International à Ouagadougou au Burkina Faso, les combattants djihadistes « prolongent déjà leur périmètre au-delà de leur bastion habituel et il n’y a aucune raison pour laquelle ils ne continueraient pas dans le reste de la région. La Côte d’Ivoire et le Sénégal doivent prendre la menace au sérieux et améliorer leur sécurité », a-t-elle mentionné.
Elle a aussi ajouté « la question est, seront-ils assez rapides et efficaces ? Il reste aussi à voir si les services de renseignements de ces pays disposent de moyens suffisants pour prévenir de telles attaques ».
Les grandes capitales africaines de l’Afrique de l’Ouest, incluant le Sénégal, le Ghana et la Côte d’Ivoire ont renforcé leur dispositif de sécurité depuis les attaques de l’hôtel Radisson à Bamako, au Mali, ayant fait 20 morts.
Le groupe Alqaida au Maghreb islamique a revendiqué le raid dans un hôtel et un café à Ouagadougou dont le bilan en pertes humaines est estimé au moins à 30 personnes. Selon les enquêteurs, trois criminels ont été tués et trois autres sont toujours en fuite…
Source : netafrique.net

Articles similaires

Attaque sur l’axe Oursi-Déou : Le PPS condamne une attaque ignoble

ActuBurkina

HAÏTI : vers la mise en place d’un gouvernement de transition

ActuBurkina

Contribution à l’effort de guerre : les militaires, gendarmes et policiers radiés de 2011 remettent 127 000 FCFA au ministre d’Etat, Bassolma Bazié

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR