ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Côte d’Ivoire: les premiers mots du Premier ministre Robert Mambé Beugré

L’ancien gouverneur du district autonome d’Abidjan, Robert Mambé Beugré, après sa nomination au poste de Premier ministre de la Côte d’Ivoire, s’est adressé à la presse ce lundi 16 octobre 2023, où il a rendu hommage à ses devanciers à ce poste et a demandé cinq chose à Dieu.

Les premiers mots du PM

« Je tiens tout d’abord à rendre gloire au seigneur … qui a permis que le chef de l’Etat m’accorde sa confiance pour la tâche immense au poste de Premier ministre. Je voudrais rendre grâce au seigneur de ce que cela a été possible et remercier du plus profond du cœur le président de la République pour la confiance qu’il m’accorde en me nommant à ce poste très important.

En ce jour particulier, je me rappelle avec émotion tous les sacrifices consentis par mes géniteurs et je demande au seigneur de leur accorder la paix là où ils se trouvent auprès de Lui. Je pense particulièrement à mon épouse … qui m’a précédé auprès du seigneur et je demande au seigneur de bénir son âme et de lui accorder la félicitée éternelle.

A ce poste, je me souviens que mes frères Amadou Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour faire de la Côte d’Ivoire un pays merveilleux, auprès du président de la République. C’est pourquoi je demande au seigneur de les bénir et d’accorder la paix à leurs âmes et que leurs familles soient bénies abondamment. Je rends hommage à tous mes prédécesseurs à ce poste qui ont tracé le chemin. Vous savez que le président lui-même a été le premier Premier ministre dans ce pays à un moment de braise et vous avez vu le travail immense et remarquable qu’il a pu accomplir auprès du président Houphouët Boigny pour donner à la Côte d’Ivoire d’être un pays solide.

Je voulais demander au seigneur cinq choses. La première chose que je demande à Dieu c’est de m’accorder la foi d’Abraham. La deuxième chose, le courage et la proximité de David avec tout ce qui est divin. La troisième chose c’est la sagesse et l’intelligent de Salomo. La quatrième chose c’est l’humilité, la pugnacité et la rigueur de Joseph auprès de Pharaon. Et la dernière chose, je demande à Dieu d’aider le président Alassane Ouattara à faire de la Côte d’Ivoire un pays de foi, de prospérité, de paix où seul la fraternité et l’amitié sont les ciments qui nous unissent entre nous Ivoiriens.

Je vous remercie

Articles similaires

BENIN : le plus jeune bachelier a 11 ans

ActuBurkina

CLASSEMENT 2017 DES PAYS LES PLUS HEUREUX: le Burkina Faso 27e africain et 134e mondial

ActuBurkina

SNC 2023 : « Un franc succès », selon les organisateurs

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR