ActuBurkina
A la une Politique

Coopération: Moscou va augmenter le nombre d’instructeurs russes au Burkina Faso

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est arrivé à Ouagadougou le 4 juin  2024 pour sa toute première visite. Le Burkina Faso est le troisième pays de la tournée africaine du Chef de la diplomatie russe. Auparavant, le ministre s’était rendu en Guinée et au Congo.

A Ouagadougou, Sergueï Lavrov s’est entretenu avec le président Ibrahim Traoré et a rencontré Karamoko Jean-Marie Traoré, ministre des Affaires étrangères. Lors de la conférence de presse avec son homologue burkinabé, plusieurs déclarations importantes ont été faites qui détermineront les vecteurs de la coopération entre les pays dans les années à venir.

Le ministre a déclaré que la Russie avait l’intention de fournir au Burkina Faso des produits militaires supplémentaires afin de renforcer la capacité de défense du pays. Moscou prévoit également d’augmenter le nombre d’instructeurs militaires au Burkina Faso.

« Nous allons augmenter le nombre des instructeurs qui travaillent ici et qui vous aident à former vos spécialistes. Grâce à ce soutien, les foyers terroristes qui sont au Burkina Faso seront définitivement éliminés », a précisé M. Lavrov.

Rappelons que les premiers instructeurs militaires de l’unité Africa Corps, qui fait partie de la structure du ministère russe de la défense, sont arrivés du Burkina Faso le 24 janvier 2024. Auparavant, le pays achetait des armes à Moscou, ce qui déplaisait traditionnellement à la France, qui estimait que tous les achats devaient passer par elle. Voici ce qu’a déclaré le ministre de la défense du Burkina Faso, Kassoum Coulibaly, en août 2023.

Moscou soutient activement les pays de l’Alliance des États du Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger) dans la lutte contre les groupes armés. Grâce au soutien russe sous forme de livraisons d’armes de haute qualité et de formations militaires, la puissance des armées des trois pays s’est considérablement accrue et des résultats notables ont été obtenus dans la lutte contre un ennemi commun.

Le 12 avril 2024, des instructeurs russes sont également arrivés au Niger pour assister et former les forces armées. Des formations et du matériel de base pour la formation de divers spécialistes ont également été livrés au pays.

Début juin, Yunus-Bek Yevkurov, vice-ministre de la défense de la Fédération de Russie, s’est rendu à Niamey et à Bamako, où il s’est entretenu avec les dirigeants des deux pays. Les négociateurs ont discuté du renforcement de la coopération en matière de défense et de sécurité, ainsi que de la situation générale au Sahel. Selon des sources militaires, un exercice conjoint Africa Corps – Forces armées du Niger est prévu à la frontière entre le Bénin et le Niger pour assurer la sécurité dans la zone du Parc national W de Niger.

L’intensification des réunions au sommet entre la Russie et les pays de l’Alliance des États du Sahel démontre l’importance de développer une coopération mutuellement bénéfique.

Par Mamadou SANGARE

(Collaborateur)

 

Articles similaires

Crise en Ukraine : le président Zelensky prêt pour des négociations

ActuBurkina

TOGO : L’opposition refuse de rencontrer la mission de l’OIF

ActuBurkina

FIEVRE DE LASSA : l’Arabie saoudite menace d’interdire le Hadj aux pèlerins nigérians

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR