ActuBurkina
A la une Politique

CLIMAT POLITIQUE TENDU EN ZAMBIE : Ban Ki-Moon appelle au calme

Le président Edgar Lungu a été réélu lundi à la tête de la Zambie au premier tour de l’élection présidentielle devant son principal rival Hakainde Hichilema. Mais ce dernier entend  contester les résultats devant la justice, toute chose qui fait  craindre de nouvelles violences après une campagne tendue. Dans un texte, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon,  a invité les hommes politiques au calme.

Avec  50,3% des suffrages,  le président sortant candidat à sa propre succession,  a remporté de justesse la présidentielle au premier tour – comme en 2015 – devançant ainsi son rival Hakainde Hichilema du Parti uni pour le développement national (UPND),  qui a obtenu  47,6%. Mais dès l’annonce des résultats, le  candidat malheureux a indiqué qu’il allait contester ce succès devant les tribunaux, assurant avoir des « preuves de la manipulation des chiffres ». Lundi, quelque 150 personnes ont été arrêtées dans le sud de la Zambie, après avoir manifesté contre la victoire de Lungu.

Dans un message, le secrétaire général de l’ONU a invité les responsables politiques zambiens et  leurs partisans à rejeter la violence et à s’abstenir de toute rhétorique incendiaire. Outre cela, il les a exhortés  à « résoudre les divergences par les moyens constitutionnels et en conformité avec les normes internationales ».

Elu cette fois pour un mandat de cinq ans, M. Lungu devra affronter la crise économique que traverse son pays, frappé par la chute du cours du cuivre dont il est le deuxième producteur d’Afrique.

A 59 ans, cet avocat expérimenté a succédé  au  président Michael Sata, décédé brusquement dans l’exercice de ses fonctions en 2014.

AL CAPPUCCINO

Articles similaires

COTE D’IVOIRE: Amadou Gon Coulibaly, nouveau chef du gouvernement

ActuBurkina

Mali: 300 soldats Russes à Tombouctou

ActuBurkina

KONGOUSSI: le vigile d’un lycée  assassiné

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR