ActuBurkina
A la une Société

Changement des mentalités : Des Burkinabè à l’école de l’ONG Youth Fellowship

Le conseil économique et social à Ouagadougou a été le cadre d’une conférence publique sous le thème : l’importance et nécessité du changement de la mentalité ce 21 décembre 2022. La conférence a été donnée par le représentant du ministre Mikaïlou Sidibé de l’urbanisation, des affaires foncières et de l’habitat en collaboration avec l’ONG Youth Fellowship.

L’ONG Youth Fellowship est un programme qui s’efforce de changer des vies en éduquant les citoyens, en posant les bases d’une mentalité forte, capable de surmonter les difficultés tant d’ordre professionnelles que personnelles. C’est dans cette optique que cette ONG, en collaboration avec le ministère de l’Urbanisme, des Affaires foncières et de l’Habitat  a initié cette conférence sur le « Mind Education » ce mercredi 21 décembre 2022 à Ouagadougou.

Cette conférence a pour objectif de montrer aux participants les secrets du développement afin d’éradiquer la pauvreté. « La lutte contre la pauvreté reste un défi pour de nombreux pays en général et pour le Burkina Faso en particulier. Pour gagner cette lutte, les acteurs du développement s’accordent à dire qu’il faudra impérativement placer l’éducation au cœur du développement et maitriser la formation académique », a fait savoir Romains Kyelem, chargé de missions, au ministère de l’Urbanisme, des Affaires foncières et de l’Habitat, représentant le ministre président de la présente conférence. « Cette rencontre à laquelle vous prenez part vise à renforcer vos capacités sur les aspects primordiaux du fonctionnement de la mentalité à travers des études de cas pratiques », a-t-il indiqué aux participants.

Pour Jan SUNG GI, expert conférencier en Mind éducation et Directeur général adjoint de l’ONG Youth Fellowship en Afrique de l’Ouest et Central, cette formation est dédiée non seulement à l’Afrique mais aussi au monde entier. A l’en croire, bien que certains sont très développés, ils ont des difficultés avec la jeunesse en termes de changement des mentalités.

L’expert en Mind éducation a estimé que le Burkina Faso a plus de potentialités que la Corée du sud son pays. C’est pourquoi il a insisté pour dire que si les burkinabè considérés comme de grands travailleurs allient le courage à la formation, ils seront les leaders d’avenir.

Olivier DAR (Stagiaire)

Articles similaires

DRAME DE YIRGOU : le CFOP invite les Burkinabè à ne « pas tomber dans le piège des terroristes »

ActuBurkina

JEUX AFRICAINS; Le tirage au sort a tourné en faveur des Etalons

ActuBurkina

JOURNEE INTERNATIONALE DES PERSONNES AGEES 2016 : impliquer le troisième âge dans le renforcement de la cohésion sociale et du civisme

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR