ActuBurkina
A la une Société

CENTRE DE CONTROLE DES VEHICULES AUTOMOBILE En plus des automobiles, les motos pourront être contrôlées

A partir de ce 8 septembre, il est possible de faire des visites techniques des motos au Centre de contrôle des véhicules automobile du Burkina Faso CCVA. Le lancement officiel de l’inspection technique des motos est intervenu le 8 septembre au sein du centre à travers l’inauguration de la nouvelle station de visite technique des motocycles. Un lancement qui est intervenu à l’occasion des journées portes ouvertes organisées, du 8 au 9 septembre par le CCVA et l’Organisation des transports routiers du Burkina Faso sous la présidence du ministre des infrastructures, du désenclavement et des transports.

Au Burkina Faso, les statistiques de l’Office nationale de la sécurité routière indique que les engins à 2 roues sont impliqués dans plus de 70% des accidents qui surviennent. Et parmi les utilisateurs de 2 roues, les jeunes constituent 70%. L’avenir appartenant à la jeunesse, le directeur général du CCVA Burkina Kanvaly Bamba a indiqué au cours de la cérémonie de lancement de l’inspection technique des motos, que « si nous voulons une jeunesse capable de relever les défis de demain, nous devons assumer notre destin à nous, celui de rendre meilleur le Burkina d’aujourd’hui, en le débarrassant de ce nouveau fléau des temps modernes qu’est l’insécurité routière ». C’est sans doute pour cette raison que Kanvaly Bamba et ses collaborateurs ont initié le projet d’inspection technique des motos.

Un projet dont l’aboutissement ne s’est pas fait sans difficultés selon le directeur général du CCVA qui indique que c’est un secret de polichinelle que de dire que tout ce qui touche aux motos au Faso est très sensible. «Avant de prendre une décision relative à ce parc, il faut s’entourer de beaucoup de précautions. D’autres dispositions règlementaires n’ont –elles pas été rejetées par la population bien qu’elles demeurent absolument nécessaires ? » S’est interrogé Kanvaly Bamba qui en veut pour preuve les manifestations contre les décrets relatifs au port de casque. Prendre un autre texte contraignant relatif à ce parc de véhicules n’est ce pas réveiller le lion qui dort ? S’est de nouveau  interrogé le DG du CCVA avant de raconter à ces invités que pendant la phase d’étude, tous ceux à qui il exposait le projet de visite technique des motos restaient dubitatifs comme pour dire « DG, attention, faut pas chercher palabre où il y en a pas ».

La visite des motos coûte 2000 F CFA TTC

C’est avec donc une bonne dose de volonté et surtout une foi inébranlable au projet que Kanvaly Bamba est parvenu à la concrétisation du projet dont le lancement est intervenu ce 8 septembre au sein de l’entreprise. Une matérialisation qui s’est faite à travers l’inauguration de la nouvelle station de visite technique des motocycles. Dans cette nouvelle station où depuis le 1 juillet plus de 800 motos ont déjà été contrôlées, les motos de grosse cylindrée seront contrôlées tous les ans et tous les  six mois pour les tricycles et quadricycles moyennant la somme de 2000 F CFA TTC. La deuxième activité qui a réuni les invités du CCVA est les journées portes ouvertes qui ont été organisées à la demande de l’OTRAF. Au cours de la cérémonie d’ouverture de ces journées, le CCVA a remis des motos et un pick-up d’une valeur de 40 millions de F CFA au ministère de la sécurité pour lui permettre de lutter efficacement contre l’insécurité routière. Un geste qui a été salué à sa juste valeur par le ministre des infrastructures  du désenclavement et des transports et par le représentant du ministre de la sécurité. Ils ont par la suite félicité le CCVA pour son initiative et l’a encouragé dans ses efforts de lutte contre l’insécurité au Burkina Faso.

Yannick SANKARA

Articles similaires

BLOCAGE DE LA FRONTIERE SENEGALO-GAMBIENNE : Quelle mouche a encore piqué Jammeh ?  

ActuBurkina

BELGIQUE : La justice à la recherche des milliards perdus de Kadhafi

ActuBurkina

INTERDICTION DE LA CONSOMMATION DE LA CHICHA : plus de 200 tubes à chicha saisis par la police municipale de Ouagadougou

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR