ActuBurkina
A la une Politique

Crise au CDP : le président Eddie Komboïgo dit rester serein

Faisant suite au communiqué signé de Achille Tapsoba, président par intérim du CDP, relativement au différend judiciaire l’opposant à Eddie Komboïgo dans la gestion du Congrès pour la démocratie et le progrès, le président du CDP, Eddie Komboïgo a tenu un point de presse à Ouagadougou pour dit-il, rétablir la vérité. A l’en croire l’ordonnance rendue le 17 octobre dernier par le juge est en sa faveur, contrairement à ce que laisse croire Achille Tapsoba au sein de l’opinion publique. Il dit rester serein et demeure jusqu’à preuve du contraire, le président du parti de l’épi et de la daba.

Ce fut tout un cours d’histoire du CDP que son président actuel, Eddie Komboïgo a tenu devant les journalistes ce 18 octobre à Ouagadougou en rapport avec le différend qui l’oppose à Achille Tapsoba. Le CDP dirigé par Eddie Komboïgo est jusque-là en attente de son nouveau récépissé. En effet, selon Eddie Komboïgo, après le 8e congrès ordinaire du parti tenu en 2021, et conformément aux textes en vigueur, le parti a déposé les dossiers auprès du ministère de l’administration territoriale pour l’obtention d’un nouveau récépissé.

Cependant après plusieurs correspondances adressées au ministre de l’administration territorial, au Premier ministre et au président du Faso Roch Marc Kaboré en son temps, rien n’y fit. Pendant ce temps affirme Achille Tapsoba et certains de ceux qui se sont opposé à la tenue du dit congrès faisaient usage du Logo du CDP et agissaient en son nom, a affirmé Eddie Komboïgo.

Les participants au point de presse

Le président du CDP a alors introduit une requête auprès du juge des référés pour interdire à ce dernier d’utiliser le logo du parti et de parler au nom du parti. Coup pour coup, toujours selon Eddie Komboïgo, une telle requête a été également introduite par Achille Tapsoba en tant que président par intérim du CDP, titre qui d’ailleurs, a précisé, Eddie Komboïgo n’existe nulle part dans le règlement intérieur du parti CDP. Aussi le règlement intérieur du parti stipule que c’est le président du parti qui représente le parti dans le vie civile et judiciaire. C’est après avoir renvoyé le dossier plusieurs fois le juge a demandé aux deux parties d’aller trouver entre eux, un terrain d’entente.

Pour Eddie Komboïgo, ce qui divise les deux parties, est que le clan de Achille Tapsoba a fait savoir qu’il faudrait convoquer un congrès extraordinaire au cours duquel Eddie Komboïgo ne pourra pas être candidat à la présidence du parti. Chose que refuse catégoriquement Eddie Komboïgo parce élu par un congrès. Après lecture et explication de l’ordonnance à la presse, Eddie Komboïgo a affirmé haut et fort que l’ordonnance rendue telle qu’elle, est en sa faveur contrairement à ce que Achille Tapsoba tente de faire comprendre à l’opinion publique. Il dit tirer la conséquence de demeurer le président du Congrès pour la démocratie et le progrès.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

Articles similaires

Zéro corvée d’eau  au Burkina : « les résultats atteints sont plus que louables, même si… » ( président du Faso)

ActuBurkina

Equipe nationale: Abdoul Karim Sango plaide pour la reconduction du Coach Kamou Malo à la tête des Etalons

ActuBurkina

Décès de Ladji Yoro : le Balai citoyen pour « une enquête judiciaire crédible pour élucider les circonstances de ce drame »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR