ActuBurkina
A la une Société

BURKINA : le syndicat des informaticiens en sit-in du 19 au 20 février

Le lundi 19 février 2018, le Syndicat des professionnels des technologies de l’information et de la communication (SYNPTIC) était face à la presse à Ouagadougou pour dénoncer le « non-respect  des engagements » pris par le gouvernement en ce qui concerne sa  plate-forme revendicative.

« C’est pour montrer à l’opinion nationale et internationale que le gouvernement Paul Kaba Thiéba ne respecte pas ses engagements », a déclaré Salfo Ilboudo, secrétaire général national du SYNPTIC, lors de la conférence de presse  organisée à Ouagadougou,  ce 19 février 2018. En effet, selon le premier responsable du syndicat, Salfo Ilboudo un  protocole d’accord a été signé le 25 juillet 2016 entre son syndicat et le gouvernement dans le cadre de la satisfaction de leur plate-forme revendicative. Ainsi, le gouvernement s’engageait, entre autres, à mettre en place un plan de carrières des agents (reclassement du diplôme d’ingénieur de travaux informatiques en A2, création d’une école professionnelle), de rétablir et augmenter l’indemnité spéciale d’informaticien pour tous les informaticiens de l’administration publique (EPE, fonction publique…) au plus tard janvier 2017. Mais le constat selon M. Ilboudo est amer,  car après plus d’un an et demi après la signature des engagements, « aucun point du protocole d’accord n’est satisfait ». C’est pourquoi,  Salfo Ilboudo et ses camarades ont entamé un sit-in du 19 au 20 février pour prendre l’opinion publique à témoin.  Le SYNPTIC menace de poursuivre ledit sit-in jusqu’au 22 février et d’aller en grève du 26 au 28 février si rien n’est fait. Par ailleurs, les membres du SYNPTIC dénoncent des nominations « par clan » qui ne respecteraient pas les normes  sous le « regard  complice » de leur ministre de tutelle.

Casimir Abatidan NASSARA

(Stagiaire)

Articles similaires

Campagne agricole 2023 : 5 308 000 tonnes de céréales attendues

ActuBurkina

Bobo-Dioulasso: près de 200 plaquettes de cannabis saisis par la Police Nationale

ActuBurkina

NOUVEAU CHU À BOBO-DIOULASSO :  Christophe Dabiré procède à la pose de la première pierre

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR