ActuBurkina
A la une Politique

Burkina: Roch Kaboré en progrès( Sondage CGD)

– 51,14 % de Burkinabè satisfaits de Roch Kaboré
– une moyenne de 5,08/10 pour Roch Kaboré.
Ce sont les principaux résultats du sondage d’opinion réalisé par Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) à travers une collecte d’informations qui s’est déroulée du 10 au 21 juin 2018. L’échantillon est de 2045 hommes et femmes vivant en milieu urbain et rural au Burkina Faso.

Roch Kaboré qui a obtenu une moyenne de 4,79 en décembre 2017 est donc en progrès dans la moyenne. La mauvaise note du pouvoir Kaboré s’enregistre au niveau de l’accès aux services sociaux de base. On note ainsi : 63,4% de non satisfaits de l’accès à l’eau et l’assainissement; 57,4% de non satisfaits de l’accès à l’éducation et 57,6% de non satisfaits de l’accès à la santé primaire.

Le degré de confiance en certaines institutions a également été mesuré. Les partis politiques trônent en tête de ceux qui n’ont pas la confiance de l’échantillon avec 72,1% qui n’ont pas en confiance en eux, suivis du parlement (54,7% de Non confiants) et le gouvernement (51,9%). Seule la Commission électorale nationale indépendante(CENI) capitalise une moyenne de confiance avec 52,9 %.

Seulement 27,3% des sondés ont confiance en la capacité du Plan national de développement économique et social (PNDES)
à mettre en œuvre le programme présidentiel contre 47,2 % de non confiants et 25,5% de « sans avis ».

La trajectoire va-t-elle dans le bon sens  Oui pour 43% des personnes sondées; Non pour 48%, sans avis pour 9%.
65,4% sont pour l’adoption de la nouvelle Constitution par référendum et 34,6% pour la voie parlementaire.

Les actions qui ont retenu une grande attention et un intérêt des citoyens depuis l’arrivée de Rock Marc Christian KABORE au pouvoir

1. L’effort de la mesure de la gratuité des soins malgré ses limites constitue la première action. Les femmes apprécient mieux cette mesure que les hommes et tous estiment que cette action devait être améliorée pour corriger les lacunes dénoncées.

2. La deuxième action marquante est la réalisation ou la réhabilitation surtout en matière d’infrastructures routières, éducatives et sanitaires. Cependant, ils restent mitigés sur la qualité des infrastructures offertes

3. La liberté d’expression est considérée comme la troisième action majeure approuvée par la population.

Pour l’ensemble des engagements, tous restent unanimes que le président devrait aller au-delà des promesses pour plus de réalisation dans la dernière phase de sa mandature et consolider son effort de sécurisation du pays et la préservation de la paix sociale.

Omega.fm

Articles similaires

Le Chef de l’Etat aux FDS des Cascades : « Préparez-vous à la guerre de haute intensité ! »

ActuBurkina

Burkina Faso: Le gouvernement veut instaurer l’équité et la justice en remettant à plat les salaires

ActuBurkina

AFRIQUE DU SUD : 48 heures chrono pour Zuma pour démissionner

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR