ActuBurkina
A la une Société

Burkina : Alassane Sakandé appelle à l’opérationnalisation du G5 sahel dans les meilleurs délais

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Alassane Bala Sakandé a invité  lundi, le gouvernement  burkinabè à «poursuivre et à renforcer» la coopération  avec les pays de la zone sahélienne en vue l’opérationnalisation de la force conjointe du G5 sahel dans les «meilleurs  délais».

«La clôture de cette session ordinaire intervient dans un contexte national marqué par le harcèlement du terrorisme et l’insécurité alimentaire dont les effets conjugués affectent  nos efforts de développement et de bien-être de nos populations» a indiqué Alassane Bala Sakandé. 

Le  chef du parlement burkinabè s’exprimant  à l’occasion de la clôture de la première session ordinaire de l’année 2018, a réitéré  le soutien «indéfectible» des élus  de la nation aux forces de défense et de sécurité(FDS).

«L’opération  de ratissage d’envergure menée par nos forces armées dans les parties Nord et Est du territoire sont des faits encourageants qui emportent notre adhésion» a indiqué  le président Sakandé.

On rappelle  que les FDS  ont procédé dans la nuit du 21 au 22 mai dernier  au démantèlement  d’un réseau de quatre  terroristes à Ragnongo(quartier de Ouagadougou).

Au cours de cette intervention, l’Unité spéciale d’Intervention de la gendarmerie nationale a perdu un de ses hommes.

Aussi  le 14 mai à Oursi dans la province de l’Oudalan un préfet en service  a été assassiné par des individus non identifiés ainsi qu’un maire  de la commune de Koutougou (Soum) le 08   avril.

«Nous invitons le gouvernement à maintenir ses efforts  de renforcement des capacités opérationnelles de nos forces de défense et de sécurité »a-t-il souhaité.

M.Sakandé a par ailleurs exprimé la satisfaction de l’Assemblée  à l’endroit du gouvernement qui a réagi face au déficit céréalier en disponibilisant  95 mille tonnes de vivres, vendu à prix social dans les provinces déficitaires.

«Cette mesure ajouté à celle du contrôle des prix des produits de première nécessité devrait permettre de mettre les populations à l’abri de la famine qui pourrait sévir en cette période», a-t-il souligné.

Agence d’Information du Burkina

Articles similaires

MAURITANIE: le référendum constitutionnel reporté au 5 août

ActuBurkina

RD CONGO : la chanteuse Tshala Muana arrêtée

ActuBurkina

Burkina: cinq personnes libérées après trois mois de captivité (AIB)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR