ActuBurkina
A la une Economie

Blocus du chemin de fer : Un risque de hausse des prix des produits de première nécessité

Les travailleurs de la SITARAIL ont animé une conférence de preese ce 28 novembre 2023 à Ouagadougou sur la situation du blocus du,chemin de fer ces derniers temps. Ils appellent les autorités à trouver une solution pour la levée du blocus ferroviaire au risque de faire grimper les prix des produit de première nécessité.

Le chemin de fer est bloqué depuis le 22 novembre 2023 par une association de commerçants de la SITARAIL. Ce qui a entraîné un arrêt de travail des employés de la SITARAIL. Selon les travailleurs de l’entreprise, ce blocus risque de créer une pénurie ou une inflation des produits de première nécessité tels que les hydrocarbures et les produits pharmaceutiques.

Une autre conséquence de ce blocus est le chômage des travailleurs de l’entreprise. « Cette perturbation de l’activité nous inquiète nous, travailleurs du chemin de fer, en ce sens que nos emplois sont menacés si le blocage perdure. 1500 cheminots dont près de la moitié qui sont des burkinabè, risquent de se retrouver au chômage technique si rien n’est fait.

Toujours selon les travailleurs de la SITARAIL, les activités de plus de 3000 personnes dépendent de l’activité ferroviaire en l’occurrence les manutentionnaires et les prestataires de services se trouve par cette situation sans emploi. Et la survie de plus de 25 000 personnes vivant de l’activité ferroviaire est également menacée

ActuBurkina

Articles similaires

Mali: l’opposition contre le processus de relecture de la charte de la transition

ActuBurkina

G5 Sahel : le président du Faso à la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds à Nouakchott

ActuBurkina

Mali : quatre casques bleus tués dans une attaque

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR