ActuBurkina
A la une Société

BENIN : EBOMAF assigne Lionel Zinsou en justice à Paris

C’est la Lettre du Continent (LDC) du 21 février qui donne l’information. La Justice française « a exigé » de Lionel Zinsou « qu’il entame une médiation » avec le patron de EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou. « Conseiller écouté d’Emmanuel Macron, à la tête de l’influent think tank Terra Nova et co-président de la Fondation Africa France pour une croissance partagée, Lionel Zinsou est rattrapé par une dette colossale contractée durant sa campagne présidentielle malheureuse au Bénin en 2016 », écrit LDC. Notre confrère donne plus de détails dans cette affaire : « Depuis mars 2017, le banquier a été contraint d’ouvrir une médiation avec les conseils de Mahamadou Bonkoungou, président-fondateur du groupe burkinabè EBOMAF, à la suite d’une décision de la 4e chambre (deuxième section) du TGI de Paris. Cette décision répondait à une assignation en commandement de payer de l’homme d’affaires burkinabè, lancée trois mois auparavant. Selon les informations exclusives de la Lettre du Continent, Mahamadou Bonkoungou fait valoir à Lionel Zinsou, une créance de 15 milliards de F CFA. Cette somme prêtée en plusieurs fois, entre janvier et mars 2016, a fait l’objet de sept reconnaissances de dette manuscrites de l’ex-conseiller de Laurent Fabius. Ces lettres ont été reconnues le 16 mars 2016 devant Seydou Balama, notaire à Ouagadougou. Alors que l’échéance avait été fixée quinze jours plus tard, au 31 mars, le temps à Lionel Zinsou de procéder à une importante vente d’actions, aucun remboursement n’est intervenu à la date prévue…Alors que le patron d’EBOMAF perd patience, cette actualité place Lionel Zinsou dans une situation délicate. Avocat du patron d’EBOMAF, Me Patrice Mouchon (cabinet Davies et Mouchoun) a d’ores et déjà lancé plusieurs procédures de saisies conservatoires. Celles-ci concernent un bien immobilier situé en Normandie, dans l’ouest de la France, ainsi qu’un appartement à Paris ».

 

Articles similaires

CRISE DE CHEFFERIE A BANFORA: le haut-commissaire instaure un couvre-feu CRISE DE CHEFFERIE A BANFORA: le haut-commissaire de la Comoé instaure un couvre-feu

ActuBurkina

AVIS DE RECRUTEMENT D’UN JARDINIER

ActuBurkina

Médiation algérienne au Niger: Alger surseoit à l’engagement des discussions préparatoires 

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR