ActuBurkina
A la une Société

Bam: des femmes fouettées par des hommes armés à Yalka

Des hommes armés ont fouetté des femmes, vendredi dernier à Yalka, à une quinzaine de kilomètres de Kongoussi, parce qu’elle sont revenues dans leur village abandonné pour chercher des effets.

En rappel, un groupe armé avait intimé l’ordre le 23 février 2022  aux habitants de Yalka de quitter le village sous peine de représailles.

Depuis lors, le village et ses environs se sont déplacés au chef-lieu de la province à Kongoussi.

Selon les  informations en notre possession, des femmes de Yalka  ont  été fouettées le vendredi 11 mars à côté de l’école medersa de Yalka.

«Ils ont pris le soins de retirer les enfants (des dos de leurs mères) avant de fouetter les femmes. Chacune a reçu cinq coups de fouet et elles reçu l’ordre de se voiler dorénavant. Mais ce jour là, ils n’ont pas pris leurs charrettes», a confié une témoin à l’AIB.

Notons aussi que le samedi 12 mars, le même groupe armé qui écume la zone de Yalka avait retiré une motocyclette dame de couleur blanche appartenant à un habitant.

Ce 15 mars 2022 dans la matinée, des femmes  de Yalka ont été dépossédées  de leurs charrettes et d’une motocyclette par des hommes armés.

Les femmes sont du village et elles étaient retournées chercher leurs effets   aux abords du lac Bam, a précisé la source de l’AIB.

«Le retrait de la motocyclette c’est confirmé. La femme était répartie pour vanner son mil. Ils ont aussi retiré des charrettes mais nous n’avons pas pu   déterminer  le nombre exact pour le moment» souligne notre source.

Toujours ce mardi, un camion 10 tonne a été détourné par des hommes armés à Woussé, un village de Kongoussi situé à 27 km environ de la ville.

«Le camion a été conduit dans une cour dans le village de Woussé et les passants peuvent voir l’engin immobilisé à partir de la nationale 22. Les hommes armés sont toujours sur place  à l’heure là (ndlr: 13h30 min)», a relaté notre source.

Agence d’information du Burkina

 

Articles similaires

SOUDAN : enfin un Premier ministre, une première après 28 ans

ActuBurkina

DOSSIER THOMAS SANKARA: « nous sommes favorables à ce que notre justice réponde à toutes les demandes qui émaneront de celle burkinabè », Claude Bartolone

ActuBurkina

Burkina: la peine de mort abolie

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR