ActuBurkina
A la une Société

ATTENTAT DE GRAND BASSAM : deux suspects Maliens arrêtés à Dakar

Deux Maliens liés à l’attentat djihadiste contre la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam en mars 2016 ont été arrêtés le 23 février dernier, à Dakar.

Cette attaque revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique, avait fait 19 morts et une vingtaine de blessés. Plus de 10 suspects ont déjà été arrêtés dans l’enquête sur l’attaque, dont plusieurs au Mali, mais l’homme présenté comme le principal cerveau de l’attentat, identifié comme Kounta Dallah, de nationalité malienne, demeurait recherché jeudi.  Quant aux  deux suspects arrêtés  « de nationalité malienne », ils ont été identifiés comme « Ould Sidy Mohamed Sina et Ould Am Sidalamine » et sont détenus à la Division des investigations criminelles (DIC, police judiciaire) pour des enquêtes et des investigations.

L’opération s’est déroulée jeudi en milieu de journée dans la capitale sénégalaise. L’un des deux jihadistes présumés, Ould Sidi Mouhamed Sina, a été interpellé alors qu’il s’apprêtait à quitter l’auberge où il logeait depuis un mois. Un deuxième homme, présenté comme son chauffeur, a été interpellé peu après à bord d’un véhicule immatriculé en Gambie, dans une gare routière de la ville.

Originaire de Tombouctou, Ould Sidi Mouhamed Sina est accusé d’avoir été « formellement le contact de Ould Nouini, le planificateur des attentats de Grand-Bassam », selon le communiqué de presse de la police sénégalaise. Au Sénégal, il avait « un contact, Moustapha Diatta, arrêté depuis longtemps et placé sous mandat de dépôt pour activités terroristes et association de malfaiteurs« . Il déjà derrière les barreaux lors de l’attaque de Gand-Bassam.

Les sources maliennes et ivoiriennes avaient identifié le suspect comme Mimi Ould Baba Ould Cheikh. Le ministère ivoirien de l’Intérieur l’avait présenté comme « l’un des cerveaux impliqués à un très haut niveau » dans la préparation de l’attentat.

En avril 2016, un homme considéré comme le logisticien du groupe avait été appréhendé à Bamako, après deux autres arrestations dans le nord du Mali le mois précédent, à Goundam et à Gossi.

Jeuneafrique,  AFP, Voaafrique

Articles similaires

arton65370 CONDAMNATION DE GUIRO : Le bouc émissaire d’un système

ActuBurkina

FPDCT : plus de 100 milliards de FCFA injectés dans la réalisation de 12 000 projets, en 10 ans

ActuBurkina

MATD: le SYNACSAB en grève de 72 heures à compter du 28 novembre

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR