ActuBurkina
A la une Politique

ATTAQUES TERRORISTES : 69 morts enregistrés du 1er janvier au 15 septembre 2018, selon Paul Kaba Thiéba

L’Assemblée nationale a tenu, ce 17 septembre 2018, une session plénière qui a enregistré  la participation du Premier ministre Paul Kaba Thiéba qui  a exposé la situation sécuritaire nationale  et la stratégie de riposte mise en place devant les députés.

118 décès parmi lesquels on dénombre 48  du côté des Forces de défense et de sécurité (FDS), notamment 42 militaires et 6 paramilitaires  et 70 civils enregistrés  de 2015 au 15 septembre 2018. Pour la seule année de 2018, c’est-à-dire du 1er janvier au 15 septembre 2018,  l’on dénombre 69 victimes dont 31 parmi les FDS (25 militaires et 6 paramilitaires et 38 civils).  C’est le bilan macabre dressé par le  Premier ministre Paul Kaba THIEBA ce 17 septembre,  à l’Assemblée nationale. Selon le chef du gouvernement, les attaques pour la seule année 2018 montre que la situation est préoccupante. « Ce bilan humain de 69 victimes représente plus de 50%  du bilan total depuis 2015, ce qui traduit le caractère préoccupant de la situation », a-t-il affirmé au cours de son exposé.

Sur  la situation sécuritaire à l’Est, le chef du gouvernement  a affirmé que les attaques durant l’année 2018 dans cette zone ont fait  15 militaires, 3 paramilitaires et 3 civils tués, 19 blessés sans oublier  les importants dégâts matériels,  notamment sur des infrastructures, le matériel  roulant et autres. A l’en croire,  l’escalade des attaques dans cette zone  et le mode opératoire ont fini de convaincre que ces individus  tentent de s’implanter dans la région de l’Est. Pour le Premier ministre, ces attaques terroristes visent  à fragiliser le pays et non le gouvernement. «  Les actes terroristes enregistrés se focalisent désormais sur les symboles de l’Etat, sur les institutions, les FDS, ce qui prouve que ce n’est pas au gouvernement qu’on en veut mais plutôt à la patrie », a-t-il dit. Ainsi et au regard de la  situation, Paul Kaba Thiéba a exhorté la population à la plus grande vigilance et a à la collaboration avec les FDS.

Il a annoncé que des mesures ont été prises, notamment des « actions civilo-militaires et la sensibilisation des troupes au respect des principes du droit de l’Homme au cours des différentes opérations militaires, le renforcement des capacités opérationnelles à travers l’équipement, l’entraînement ainsi que la formation des unités d’élite et de forces spéciales ». Aussi a-t-il évoqué  le renforcement de la protection des casernes et  autres points sensibles militaires.

Il a fait cas de ce qu’à la demande du chef de l’Etat,  le conseil supérieur de la défense nationale se réunira chaque deux semaines pour aborder la question   sécuritaire, ce jusqu’à nouvel ordre.

Pour conclure, le Premier ministre a invité la population à s’impliquer aux côtés des FDS  afin de  débusquer les terroristes, les traîtres et les mettre hors d’état de nuire.

Olivia NANA

(Stagiaire)

Articles similaires

Côte d’Ivoire : la SITARAIL interrompt « momentanément » les circulations ferroviaires après un incident à la Gare de Kan

ActuBurkina

EDUCATION : L’année scolaire 2021-2022 lancée à Gaoua

ActuBurkina

Adji, artiste-musicienne : « Il est véritablement temps que Black ait une rue en son nom »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR