ActuBurkina
A la une Politique

Assises nationales sur la suite de la Transition : les Forces vives consacrent le statut de Président du Faso au Capitaine Ibrahim TRAORE

(Ouagadougou, 25 mai 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a signé, samedi dans la soirée, la Charte de la Transition modifiée au cours de la cérémonie de clôture des Assises nationales sur la suite de la Transition.

Cette Charte de la Transition de quatre titres et 28 articles, est une version révisée de celle du 14 octobre 2022. Elle comporte plusieurs innovations pour une bonne marche de la Nation. Cette Charte révisée consacre la prolongation de la durée de la Transition de 5 ans à compter du 2 juillet 2024 et le passage du statut de Président de la Transition à celui de Président du Faso. Selon la Charte, le Président de la Transition assure les fonctions de Président du Faso, Chef de l’Etat, chef suprême des Forces armées nationales. Il est investi Président du Faso par le Conseil constitutionnel.

La Charte consacre aussi la création d’un nouvel organe de la Transition appelé KORAG. « Le KORAG est une instance chargée de définir, de suivre et de contrôler la mise en œuvre de la vision stratégique du pays dans tous les domaines et par tous les moyens », indique l’article 7 de la Charte qui ajoute que sa composition, son organisation et son fonctionnement sont laissés à la discrétion du Président du Faso. Ses membres travaillent à titre gracieux et ont compétence sur toute l’étendue du territoire national.

Le gouvernement de Transition est composé de 25 membres, dirigé par un Premier ministre nommé par le Président du Faso. Il remplace le Chef de l’Etat en cas de vacance du pouvoir.

L’Assemblée législative de Transition est composée de 71 membres qui exercent leur mandat de façon gratuite, mais bénéficient de frais de session.

LIRE ICI LA CHARTE MODIFIEE

Charte de la Transition modifiée

Cette Charte consacre l’éligibilité du Président de la Transition, du Premier ministre, et du Président de l’Assemblée législative de Transition aux élections présidentielles, législatives et municipales qui seront organisées pour mettre fin à la Transition.

Les participants ont recommandé l’augmentation du nombre de députés à l’ALT pour prendre en compte les différentes composantes, et l’éclatement de certains départements ministériels pour plus d’efficacité.

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Emile ZERBO a salué, dans son mot de clôture, les débats francs et constructifs qui ont animé les travaux des Assises nationales des forces vives de la nation.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Articles similaires

LUTTE CONTRE L’EXTREMISME VIOLENT : les Rugga du Burkina demandent du soutien

ActuBurkina

Litige foncier à Pazani : les avocats exigent l’exécution stricte des décisions de justice rendues

ActuBurkina

NOBEL DE LA PAIX 2019: le prix décerné au Premier ministre éthiopien,  Abiy Ahmed

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR