ActuBurkina
A la une Politique

ASSEMBLEE NATIONALE : Zéphirin Diabré présente « ses chaleureuses félicitations » à Alassane Sakandé

Le Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, était l’hôte du nouveau président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, ce 15 septembre 2017, à qui il est allé présenter ses    « plus chaleureuses et sincères félicitations » et souhaiter  ses « vœux de succès éclatants » dans sa  nouvelle mission.

Féliciter et encourager. Tel était tout le sens de la visite du CFOP, Zéphirin Diabré, au nouvel occupant du perchoir, Alassane Sakandé. « Je suis venu ce matin, en ma qualité de Chef de file de l’opposition, présenter mes félicitations les plus chaleureuses et sincères au nouveau Président de l’Assemblée nationale, le président Sakandé, suite à son élection à la tête de l’institution », a déclaré le CFOP, à sa sortie d’audience. Selon le CFOP, après l’élection  de M. Sakandé à la présidence du Parlement, il était de bon ton qu’il vienne s’acquitter d’un « devoir républicain » et surtout lui formuler  tous ses « vœux de succès éclatants » pour la réussite de ses missions futures.

A la question de savoir pourquoi l’opposition n’a pas présenté de candidat à l’élection du président de l’Assemblée nationale, Zéphirin Diabré a laissé entendre que  l’opposition politique a estimé que les circonstances n’étaient pas appropriées pour ouvrir un débat électoral.  « Nous avons estimé que les circonstances faisaient qu’il n’y avait pas d’opportunité à ouvrir un débat étroit à ce niveau et qu’il fallait laisser le parti au pouvoir assurer la continuité de la charge », a-t-il dit avant d’ajouter que : « chacun d’entre nous continuera à jouer son rôle, bien entendu dans le respect des lois et règlements de la République et avec l’esprit républicain qui a toujours caractérisé en tout cas le comportement de l’opposition burkinabè et mon comportement propre à moi ». Pour lui, l’opposition continuera de  jouer son rôle républicain qui consistera à défendre ses opinions politiques même si parfois elles se font dans une certaine véhémence.

Thierry SAWADOGO

(Stagiaire)

Photo. Burkina24

Articles similaires

COTE D’IVOIRE : « Il n’y aura pas de réforme de la CEI », selon le PM Amadou Gon

ActuBurkina

RESEAUX SOCIAUX : Twitter va supprimer 9% de ses effectifs dans le monde

ActuBurkina

AFRIQUE DE L’OUEST : plus que quelques jours pour l’abolition des frais de roaming entre six pays

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR