ActuBurkina
A la une Politique

ASSEMBLEE NATIONALE : tenue de la première session extraordinaire ce 11 juillet

Les députés de la 7e législature retrouvent le chemin de l’hémicycle, ce lundi 11 juillet 2016 à Ouagadougou, à la faveur de la convocation de la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale. En effet, c’est par arrêté n°012/AN/PRES du 1er juillet 2016 que le Président de l’Assemblée nationale, Son Excellence Monsieur Salifou Diallo, a convoqué les députés pour la première session extraordinaire du 11 au 25 juillet 2016.

Cette convocation intervient à la demande du Premier ministre, Son Excellence Monsieur Paul Kaba Thiéba. Et ce, conformément à la Constitution en son article 88 qui dispose que l’Assemblée nationale « se réunit en session extraordinaire sur convocation de son Président, à la demande du Premier ministre ou de la majorité absolue des députés (…) sur un ordre du jour déterminé ».

Pour déterminer l’ordre du jour de cette première session extraordinaire, la conférence des présidents s’est réunie, le vendredi 08 juillet 2016, à l’Assemblée nationale. Plusieurs points ont été inscrits dans l’ordre du jour. Au cours de la session extraordinaire, il est prévu la présentation du document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) aux élus nationaux.

Les députés examineront principalement le projet de loi sur la réglementation générale des marchés publics et des délégations de service public ; le projet de loi relatif à la création de la Caisse de dépôts et consignations du Burkina Faso (CDC-BF); et le projet de loi portant sur la deuxième loi de finances rectificative pour l’exécution du budget de l’Etat, gestion 2016.

Les commissions générales de l’Assemblée nationale dont la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH), la Commission des finances et du budget (COMFIB), la Commission du développement économique, de l’environnement et des changements climatiques (CODECC), la Commission des affaires étrangères et des Burkinabè de l’étranger (CAEBE), la Commission de la défense et de la sécurité(CODES), et la Commission de l’éducation, de la santé, de la jeunesse, de l’emploi, des affaires sociales et culturelles (CESJEASC) sont saisies au fond ou pour avis dans l’examen des dossiers retenus.

Cette première session extraordinaire s’ouvre cet après-midi du lundi 11 juillet 2016 à 16 heures sous la présidence du Chef du Parlement Salifou Diallo.

La Direction générale des médias de l’Assemblée nationale

Articles similaires

DECES DE SOUMAILA CISSE : « le Mali vient de perdre un homme d’Etat charismatique » (Christophe Dabiré)

ActuBurkina

Ouagadougou : 28 engins volés retrouvés et remis à leurs propriétaires

ActuBurkina

Burkina : la plateforme eVisaburkina officiellement lancée

ActuBurkina

1 commentaire

Martial HLPGD 11 juillet 2016 at 19 h 46 min

Des bla bla et autres subterfuges. l’Etat (« indépendant ») est en marche depuis le 05 août 1960 (56 ans environ). Malgré ce fait des croient qu’ils sont des messis en train d’inventer la roue et de découvrir les problèmes qui minent le progrès du Burkina Faso.
Vanité des vanité et tout est vanité (Ecclésiaste).

Répondre

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR