ActuBurkina
A la une Politique

ASSEMBLEE NATIONALE : le président du Parlement panafricain chez Salifou Diallo

Le président du Parlement panafricain, Roger NKodo Dang a été reçu en audience ce 12 avril 2017par le chef du Parlement burkinabè, Salifou Diallo. Au menu des échanges, les bonnes relations existant entre le Parlement panafricain et celui du Burkina sans oublier les problèmes sécuritaires, etc.

Le 8 mai prochain, à Johannesburg, en Afrique du Sud, se tiendra la 4e session parlementaire de la 3e législature du Parlement panafricain. En prélude à cette activité, le président de ladite institution,  Roger NKodo Dang, est venu remettre une invitation au président du Faso afin qu’il soit l’invité d’honneur de la session où cours de laquelle il s’adressera aux parlementaires panafricains pour avoir été président de l’Assemblée nationale,  donc connaissant très bien les problèmes du Parlement panafricain. Quoi de plus normal pour M. Nkodo Dang que de rendre  visite au président de l’Assemblée nationale burkinabè, Salifou Diallo, qui sert de relais au pays des Hommes intègres. A l’en croire, le Parlement panafricain et celui burkinabè entretiennent de très bonnes relations, mieux l’Assemblée nationale burkinabè, un des pères fondateurs de l’institution panafricaine, prend une part active aux  différentes manifestations.

Du reste, pour ce qui concerne la session proprement dite, ce sont des sujets d’intérêt commun à tout le continent africain qui seront abordés, de l’avis du président du Parlement panafricain.  Ainsi, les questions sécuritaires, d’intégration seront sur la table des parlementaires panafricains. Pour le président Dang, il faut que l’Afrique soit unie et pour ce faire, « il faut de véritables panafricanistes comme le président Salifou Diallo  qui a délivré un discours fort  le 10 avril dernier (NDLR : à l’ouverture de la session parlementaire au Bénin ». « Nous croyons que ce discours peut germer  dans tout le continent africain pour en faire de l’Afrique un continent où il fait bon vivre », a-t-il affirmé. Le terrorisme, la  grave crise économique qui sévit dans les économies africaines actuellement ne seront pas occultés. Pour Roger Nkodo Dang, il faut que les Africains s’unissent pour faire face à tout cela.

Colette DRABO

 

Articles similaires

Assemblée législative de transition : les députés entérinent les projets de lois de règlement des budgets exercices 2021 et 2022

ActuBurkina

Niger: 10 militaires tués, 16 disparus et 13 blessés dans une embuscade contre une patrouille de l’armée près de la frontière malienne

ActuBurkina

GHANA : au moins une vingtaine de morts dans l’effondrement d’une église

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR