ActuBurkina
A l'etranger A la une Société

Arabie Saoudite : au moins 550 pèlerins morts à cause de la chaleur

Des diplomates arabes ont annoncé ce mardi 18 juin qu’au moins 550 pèlerins étaient morts durant le Hajj, le grand pèlerinage musulman dans l’ouest de l’Arabie Saoudite, en raison des températures extrêmes. Le Mercure a dépassé les 50°C à La Mecque.

Des températures extrêmes au bilan humain dévastateur. Le hajj, le plus grand pèlerinage musulman annuel, organisé du 14 au 16 juin dans l’ouest de l’Arabie Saoudite, s’est déroulé cette année encore en plein été dans l’une des régions les plus chaudes au monde, avec des températures atteignant les 51,8 °C à La Mecque, la ville la plus sainte de l’islam. Mardi, des diplomates arabes ont annoncé un lourd bilan lié à cette chaleur hors-norme : au moins 550 pèlerins, dont au moins 323 Egyptiens, sont morts durant ce pèlerinage.

« Tous sont morts à cause de la chaleur », à l’exception d’un pèlerin qui a succombé après avoir été blessé lors d’un mouvement de foule, a expliqué l’un des diplomates, ajoutant que le chiffre total provenait de la morgue d’un hôpital dans le quartier Al-Muaisem de La Mecque, dans lequel 550 corps ont été transportés. Selon un bilan établi par l’AFP, les chiffres des morts égyptiens portent cependant à 577 le nombre de décès durant le Halj signalés par différents pays qui, pour la plupart, ne précisent pas néanmoins le nombre exact de cas liés à la chaleur. Le ministère égyptien des affaires étrangères a affirmé plus tôt mardi que des « opérations de recherche des Egyptiens portés disparus pendant le Hajj » étaient en cours, en évoquant « un certain nombre de décès ».

Dès dimanche, les autorités saoudiennes avaient affirmé avoir traité plus de 2 000 pèlerins souffrant de stress thermique, sans parler de morts. Au moins 60 Jordaniens sont également morts, ont fait savoir les diplomates, alors que le ministère des affaires étrangères jordanien a affirmé mardi avoir délivré 41 permis d’inhumer, afin que soient enterrés des fidèles à La Mecque…

Libération avec AFP

Articles similaires

KANTCHARI: le coffre-fort de la CCI-BF volé (AIB)

ActuBurkina

GAFAROU NIGNAN, PRESIDENT DU FRONT PROGRESSISTE:« Parler de djihadisme, c’est faire l’apologie du terrorisme »

ActuBurkina

REPRISE ANNONCÉE DES COURS: le MPS estime la date du 28 avril, prématurée

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR