ActuBurkina
A la une Société

Appel à la solidarité envers  les populations de Djibo : Plus de 400 tonnes de vivres collectés

Les initiateurs de l’action citoyenne « Sauvons Djibo et les déplacés internes », lancée les 7, 8 et 9 octobre 2022 étaient face à la presse ce 11 octobre 2022. Alain Christophe Traoré alias Alino Faso et ses camarades ont dressé le bilan de l’initiative citoyenne qui a concerné 10 villes du pays. Du bilan, il ressort que ce sont plus de 400 tonnes de vivres composés de riz, de maïs, de mil, de farine, de pâtes alimentaires, de bidons d’huile, de savons, de lait, et des vêtements qui ont été collectés à l’issue de l’opération. Un chiffre qui va au-delà de l’objectif fixé,  selon les initiateurs.

 On se souvient que le 26 septembre dernier, un convoi de ravitaillement de la ville de Djibo a été la cible d’attaque  de groupes armés terroristes (GAT) dans les environs de Gaskindé,  occasionnant des pertes en vies humaines et plus d’une centaine de camions avec des vivres incendiés. Une situation qui avait plongé Djibo et ses nombreux déplacés internes, dans une situation d’urgence alimentaire. Des SOS avaient été lancés pour sauver ces milliers d’âmes qui mourraient  de faim. Face à cette tragédie, l’homme connu pour ses œuvres citoyennes, Alino Faso, avec l’appui d’autres acteurs, a initié une collecte de vivres dénommée « Sauvons Djibo et les déplacés internes » pour une durée de 72 heures.

Selon Alino Faso, l’idée est née suite aux derniers évènements socio-politiques qui ont abouti à un changement de régime dans le  pays. Pour lui, si le peuple burkinabè a cette possibilité de se mobiliser autant quand il s’agit des questions  d’intérêt national,  pourquoi pas une solidarité agissante de la même envergure pour sauver les populations de Djibo et ses environs qui meurent de faim ? Pour lui, si à Ouagadougou tout comme dans d’autres villes des personnes ont le sens d’un sursaut patriotique et d’un élan de solidarité en venant en aide aux personnes vulnérables, les déplacés internes « ne se sentiront pas seuls». A l’en croire, l’objectif de départ était de mobiliser 100 tonnes de vivres. Mais à l’arrivée, ce sont plus de 400 tonnes de vivres qui ont été collectés avec l’accompagnement de l’association « Action-solidarité pour le Soum ».  Ainsi, dix villes ont été concernées par cette phase de collecte. Il s’agit des villes de Ouagadougou avec ses trois sites de collecte, de Bobo Dioulasso, de Banfora, de Gaoua, de Koudougou, de Manga, de Kombissiri, de Tenkodogo, de Koupéla et de Ziniaré. En effet, la seule de Ouagadougou a enregistré plus de 250 tonnes, Bobo-Dioulasso environ 30 à 40 tonnes et les huit autres villes, environ 8 tonnes chacune.

A en croire Alino Faso, Raïssa Compaoré et Ibrahim Sougrinoma Guigma, les initiateurs, la contribution de la diaspora burkinabè a été d’une grande importance.  C’est pourquoi ils ont saisi l’occasion pour remercier l’ensemble des donateurs pour leur acte de compassion à l’endroit des déplacés internes.

Sur  la question de l’acheminement et de la répartition de ces vivres à  Djibo, Alino Faso et ses camarades ont laissé entendre que les autorités seront chargées de cette question. D’ailleurs, au regard de la quantité collectée qui est au-delà de leur attente, d’autres villes, telles que Titao, Pama, Solhan, Barsalgho et Sebba en bénéficieront également. «Djibo à lui seul bénéficiera de 100 tonnes, les autres localités, 30 à 40 tonnes chacune », a-t-il indiqué. Des explications d’Alino Faso, il ressort qu’ils ne veulent pas que les vivres fassent l’objet d’un stockage de plus de 24 heures dans un magasin. Pour lui, leur souhait le plus ardent est  que ces vivres soient redistribués aux populations le plus vite possible une fois acheminés. « Vu que nous avons lancé ‘‘Sauvons Djibo et les déplacés internes’’ dans un contexte d’urgence alimentaire inquiétant. Nous souhaitons que le fruit de cet appel soit bénéfique aux populations concernées», conclu Alino Faso.

Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

Lutte contre le terrorisme : la Banque mondiale exprime sa disponibilité à accompagner la Transition

ActuBurkina

Mali : 4 personnes dont le chef de cabinet du Président de la transition trouvent la mort dans une attaque terroriste

ActuBurkina

Equité du système fiscal burkinabè : les 7 recommandations du CERA-FP

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR