ActuBurkina
A la une Société

ALPHA BARRY : « même si on ne réunit pas la somme, le G5 Sahel sera mis en place »

Alpha Barry, chef de la diplomatie burkinabè,  était face à la presse nationale ce 6 novembre 2017 à Ouagadougou. L’objectif  était  de faire le point de  la mission qu’il a effectuée avec ses pairs du G5 Sahel  le 30 octobre dernier  à New York,  au siège de l’ONU en rapport avec  le financement de la force conjointe.

« Ça été une session riche ». C’est par ces mots introductifs que le ministre Alpha Barry a  entamé la conférence de restitution des conclusions de la réunion publique à laquelle il a participé le 30 octobre 2017 au siège de l’ONU. Il s’est réjoui  de la contribution des Etats unis qui s’élève à 60 millions de dollars. A l’en croire, les Etats-Unis n’ont pas encore contribué directement dans le cadre de  la force du G5 sahel, mais leur aide va directement aux pays initiateurs de la force. C’est ainsi que l’armée burkinabé a bénéficié d’une aide de 15millions de dollars de la part de l’Etat américain,  laquelle aide  servira à équiper les soldats. Pour le ministre Alpha Barry, « assurer la sécurité du G5 sahel, c’est assurer la sécurité de tout le monde », par conséquent, il faut l’implication de tout le monde. Le ministre a déclaré que la force a besoin d’environ 270 milliards de F CFA et chaque pays devrait contribuer  à hauteur de 10 millions d’euros, mais à ce jour,  seulement 108 millions d’euros ont été mobilisés, ce qui est insuffisant.

Qu’à cela ne tienne, le G5 sahel sera opérationnel avec ou sans argent. « Même si on ne réunit pas la somme, la force sera mise en place », a affirmé le ministre Barry pour qui il est plus qu’urgent de procéder à l’opérationnalisation de cette force car chaque jour,  les populations de la zone sont éprouvées par les attaques meurtrières. Et d’indiquer  qu’au cours de ces dernières semaines, il  y a eu 80 attaques qui ont fait 180 morts, toute chose qui, de l’avis du ministre,  qui montre l’urgence d’intervenir afin de ramener la quiétude. D’où le lancement de l’opération Hawbi depuis le 1er novembre sans attendre le bouclage du financement.

Pour terminer, le ministre a annoncé  la tenue,  le 14 décembre prochain, à Genève, de la réunion devant conduire à boucler le budget du G5 sahel.

Thierry SAWADOGO

(Stagiaire)

Articles similaires

8 MARS 2021 : le pagne tissé retenu, officiellement présenté

ActuBurkina

MALI : six terroristes neutralisés par les FAMAS à Mafunè

ActuBurkina

Sortie de la 21e promotion de l’AMGN : le Chef de l’Etat salue le travail des instructeurs

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR