ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Afrique du Sud: exclu des élections, l’ex-président Zuma fait appel

L’ex-président Jacob Zuma a fait appel mardi de son exclusion des élections générales prévues fin mai en Afrique du Sud, relançant ainsi le débat sur son éligibilité à moins de deux mois du scrutin qui s’annonce tendu. En effet; les Sud-Africains voteront le 29 mai prochain pour renouveler leur Parlement, qui choisira le prochain président. Jacob Zuma, 81 ans, était candidat sur la liste du parti récemment créé baptisé Umkhonto We Sizwe (MK, lance de la nation en zoulou).

Jacob Zuma, ancien pilier du Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis trente ans, avait créé la surprise en décembre dernier par l’annonce de son  soutien au petit mouvement radical, au moment où l’ANC craint de perdre pour la première fois sa majorité parlementaire à l’issue des élections.

Traitant régulièrement les membres de l’ANC de « traîtres« , l’ennemi politique du président Cyril Ramaphosa a répété ne plus « reconnaître le parti » au sein duquel il a lutté contre l’apartheid, et appelé publiquement à « reprendre le pays » en rejoignant les rangs du MK. Mais jeudi, la commission électorale (IEC) a invalidé la candidature de M. Zuma. Elle n’a pas clairement expliqué les motifs, déclarant seulement avoir reçu « une objection qui a été retenue ».

Et la commission a dans la foulée rappelé les conditions d’éligibilité d’un candidat selon la Constitution, soulignant notamment qu’une personne condamnée à une peine de prison supérieure à 12 mois ne peut pas se présenter. Or Jacob Zuma, poursuivi dans plusieurs affaires de corruption, a été condamné à 15 mois de prison pour outrage en 2021.

M. Zuma « n’a pas été inculpé pénalement et n’a pas fait l’objet d’une procédure pénale », a fait valoir le MK dans son recours déposé auprès de la Cour électorale Tout en remettant  en cause l’impartialité de la commission électorale, le parti estime que l’affaire qui a valu la prison à M. Zuma est une « procédure civile ».

ActuBurkina

Articles similaires

NOMINATION DE BRUNO TSHIBALA EN RDC : la CENCO évoque une « entorse » à l’accord de la Saint-Sylvestre

ActuBurkina

Fespaco 2015: la liste des films en compétition

ActuBurkina

Ouagadougou et Alger : Une volonté manifeste de raffermir les relations

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR