ActuBurkina
A la une Société

CEREMONIE AU CAMP PASPENGA : Une armée Burkinabé en route pour le Mali

Une unité de 140 personnes dont 07 filles du 31ème Escadron de soutien à la paix de la Gendarmerie Nationale s’apprête à rejoindre le Mali. Au cours d’une cérémonie tenu le 17 juin à Ouagadougou, elle a reçu les salutations et encouragement du  chef d’Etat major général de l’armée Burkina, Pingrenoma Zagré.

Dans le cadre  de la MINUSMA pour la stabilisation au Mali, le Burkina Faso a encore déployé une unité du 31ème Escadron de soutien à la paix de la Gendarmerie Nationale Burkinabé. Cette  unité de 140 personnes dont 07 filles et commandé par le chef dé Etat d’Escadron Coulibaly Kanou a reçu les salutations et encouragements du chef d’Etat-major général de l’armée Burkinabé, Pingrenoma  Zagré. C’était au cours d’une cérémonie le 17 juin au camp paspenga à Ouagadougou. Une fois sur le terrain, l’unité aura pour mission le maintien de l’ordre, la protection du personnel  et des installations des Nations Unies et le soutien de leurs opérations de police. Et, a poursuivi le chef d’Etat-major général des armées, sur le territoire malien, ils devront  faire valoir leur savoir faire et leur savoir être à travers  l’application des commandement essentiels qui sont entre autre, le respect des mœurs des pays étrangers, tenir compte des cultures des autres frères d’armes, se conformer strictement aux règles et engagement en vigueur au sein de la force et maitriser les règles de comportement. Pingrenoma Zagré les a également rappelé toute la confiance placé en eux par  l’ensemble des forces  armées nationale et internationale et espère qu’ils en seraient « digne ».  Quand au chef d’Escadron Kanou Coulibaly, il a rassuré que leur unité travaillera à accomplir cette mission « complexe » qui est de soutenir leurs frères du Mali.

Djenepa Ouattra ( stagiaire)

 

Articles similaires

CATASTROPHES NATURELLES : elles coûtent 520 milliards de dollars par an, selon la Banque mondiale

ActuBurkina

COVID-19 AU BURKINA : 110 nouveaux cas et 2 décès à la date du 22 janvier

ActuBurkina

Burkina: suspension d’électricité dans plusieurs localités

ActuBurkina

1 commentaire

ZAONGO Moussa 20 juin 2016 at 12 h 56 min

Dans ce pays, notre pays, tout devient compliquer. Si on pense que notre sécurité est maintenant dans la rue sans parole. Pourquoi dis-je cela. Vous retirez de la droite et donnez de la gauche. Pour des raisons de sécurité vous rappelez du Darfour et vous donner au mali. Vraiment ….. ?

Répondre

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR