ActuBurkina
A la une Politique

AFFRONTEMENTS ENTRE LA CMA ET LE GATIA: gros nuages sur Kidal

Gros nuages sur Kidal ! Rien ne va plus entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et le Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (GATIA), bras armé de Bamako. En effet, pas plus tard que le  21 juillet dernier, de violents affrontements ont opposé les deux groupes armés à Kidal, faisant plusieurs morts et de nombreux blessés. Des fouilles de domiciles ont été effectuées ainsi que des interpellations. Le GATIA, qui a perdu la première bataille de Kidal, accuse les rebelles de la CMA de procéder à une chasse à l’homme. Pour le moment, la confiance est rompue entre ces deux groupes rivaux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout est mouvant à Kidal comme du sable et il faut craindre le pire.  Car, ces affrontements ne sont ni plus ni moins qu’une violation de l’accord du Niger  qui devait élaborer un schéma de gestion conjointe des circonscriptions administratives du Nord-Mali.

 Tant que Kidal n’aura pas le sommeil tranquille, ce sera la veillée d’armes à Bamako

 Mais, cette nouvelle donne vient faire voler en éclats l’accord signé entre les deux groupes rivaux touaregs. Cet accord qui devait permettre de régler les différends entre les protagonistes sans que l’Etat malien  soit impliqué, tombe donc à l’eau.  C’est dire si la paix au Nord-Mali n’est pas pour demain. En tout cas, force est de constater qu’au Mali, un accord signé le matin, est aussi froissé dès le soir venu, tant et si bien que l’on ne sait plus à quel acteur se fier. Et dans le cas d’espèce, les choses peuvent dégénérer d’un moment à l’autre, puisque le général Gamou et ses hommes, qui se sont retirés à quelques kilomètres à Anéfis, menacent de lancer bientôt une contre-offensive sur Kidal. Toute chose qui n’augure pas de lendemains meilleurs pour le pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keïta.   Car, tant que Kidal n’aura pas le sommeil tranquille, ce sera la veillée d’armes à Bamako. Vivement que Kidal renaisse de ses cendres avec les pourparlers engagés par  la Minusma, mission de l’ONU au Mali, qui tente de réconcilier les deux camps.

Mamouda TANKOANO

Articles similaires

KARANGASSO VIGUE : la population exige le départ du maire

ActuBurkina

50e Sommet de la CEDEAO : Le président du Faso attendu à Abuja

ActuBurkina

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Simon Compaoré offre un pickup et deux motos aux FDS de Bourzanga

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR