ActuBurkina
A la une Société

AFFAIRE DE VIVRES RETIRES A L’ARRONDISSEMENT 11 DE OUAGA : une « manœuvre politique », selon le maire Ibrahim Maré

Suite au retrait de vivres auparavant destinés aux personnes vulnérables de l’arrondissement 11 par le ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille ( MFSNF), le maire dudit arrondissement, Ibrahim Maré, a organisé une conférence de presse, le 23 avril 2018 à Ouagadougou pour dénoncer cet état de fait qui s’apparente, à ses yeux, à « des manœuvres politiques ».

L’incident né suite au retrait de vivres à l’arrondissement 11 de Ouagadougou par le ministère en charge de la solidarité nationale passe amèrement  au sein des autorités municipales dudit arrondissement. Elles ont dénoncé cet incident qualifié de « manœuvre politique ». Tout a commencé le 11 avril 2018. «  Ce jour-là, un camion du  Conseil national de secours d’urgence (CONASUR) est arrivé avec 27 tonnes de vivres.  Ceux qui ont amené ces vivres ont dit clairement qu’il s’agissait d’un soutien du CONASUR aux personnes vulnérables de notre arrondissement. Mieux, ils nous ont fait signer un bordereau de livraison sur lequel les destinataires sont clairement désignés, puis les vivres ont été stockés dans les locaux de la mairie», a expliqué le maire. C’est ainsi que ces personnes nécessiteuses ont été convoquées le lundi 16 avril pour la distribution de ces vivres. Mais avant cette date, notamment le vendredi 13 avril, « les mêmes personnes qui ont déchargé les vivres sont venues pour les ramasser, s’excusant au passage d’une soi-disant erreur. Nous avons donc  appelé les responsables du CONASUR au téléphone pour leur demander des explications. C’est finalement le 17 avril que les agents de la direction régionale du ministère de la Femme sont venus nous fournir des explications », a-t-il poursuivi. Mais pour le bourgmestre, cette affaire qualifiée par le ministère « d’incident et d’incompréhension cache en réalité des manœuvres politiques ourdies par la ministre Laurence Marshall Ilboudo ». Selon le maire, tout porte à croire que la ministre,  après avoir été mise au courant d’une distribution de vivres  par une mairie gérée par l’opposition (le maire est l’Union pour le progrès et le changement Ndlr), a vu une opportunité politique à saisir. «Elle a usé de ses pouvoirs pour reprendre les vivres et les distribuer à des personnes autres que celles recensées par le service social de la mairie, une structure déconcentrée de son ministère. Ainsi, la ministre disposerait d’une liste parallèle des personnes vulnérables de l’arrondissement 11. Avec cette liste, elle pourrait faire distribuer les vivres aux militants du MPP, à ses proches et connaissances, dans le but de récolter des dividendes politiques aux élections à venir», a déploré le maire pour qui un gouvernement, même issu d’un parti politique, reste et demeure  une institution au service de la nation entière. Pour lui, c’est une  discrimination faite à l’endroit des populations de l’arrondissement 11, révèle l’état d’esprit du gouvernement MPP.

En tout état de cause, le maire Maré a saisi l’occasion  pour lancer un appel à toute personne physique et morale sensible aux souffrances des populations de son arrondissement, à  laisser parler leur cœur à travers des dons de vivres.

Mariam ZOUANGA

(Stagiaire)

Articles similaires

8e Forum international du travail : Bassolma Bazié a échangé avec le gouverneur de Saint-Pétersbourg

ActuBurkina

Système éducatif au Burkina : Le SYNAFEB dénonce l’inachèvement juridique de la loi 081 et plaide pour son application intégrale

ActuBurkina

HOTEL SOPATEL SILMANDE: la direction générale invite les travailleurs licenciés à reprendre le service

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR