ActuBurkina
A la une Politique

Achille Tapsoba et de Zambendé Sawadogo interdits de voyager : le président Kaboré présente « ses excuses »

Selon le site de l’Agence d’information du Burkina (aib.bf), le président du Faso Roch Kaboré a présenté ce jeudi 7 juillet, «ses excuses à l’opposition», après que deux membres influents de l’ex parti au pouvoir eurent été empêchés à deux reprises, de s’envoler pour la Côte d’Ivoire, où s’est exilé l’ex-président Blaise Compaoré depuis sa chute.

« Nous avons déploré, avec le chef de l’Etat, les différentes entraves dont ont été victimes certains leaders de partis politiques déclarés de l’opposition qui lorsqu’ils ont voulu se rendre à l’étranger, se sont vus interdits de quitter le territoire national », a déclaré le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré, au sortir d’une rencontre avec le président Kaboré . Le CFOP était en compagnie d’une vingtaine d’autres membres de l’opposition, estime que la réponse du président du Faso donne satisfaction  « puisque le chef de l’Etat a tenu à nous présenter ses excuses pour ce qu’il a appelé des +malentendus et des erreurs+’’.

A entendre  M. Diabré, le président Kaboré a pris l’engagement devant eux que ce genre d’entraves ne se produira plus jamais.

Pour le CFOP, la liberté d’aller et de venir ne doit pas être un droit pour les opposants seulement, mais aussi pour tous les Burkinabè.

‘’Aucune autorité, quel que soit son niveau, quels que soient son titre et son pouvoir, n’a le droit, en dehors d’une décision de justice, d’interdire à un citoyen de quitter le territoire national’’, a-t-il martelé.

Et de poursuivre: ‘’S’il y a des choses que l’on reproche, non seulement aux opposants, mais à tout citoyen, il faut le lui faire savoir par des voies de droit appropriées’’.

Selon lui, il faut surtout éviter de ‘’diminuer’’ des hommes et des femmes quel que soit ce que l’on puisse leur reprocher, soulignant que les Burkinabè se doivent d’avoir une approche républicaine sur cette question’’.

Achille Marie Joseph Tapsoba, président par intérim du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, opposition) et le secrétaire chargé des finances du parti, Zambendé Théodore Sawadogo, ont été interdits, vendredi 1er juillet, de prendre leur vol en direction d’Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire.

Les deux personnalités avaient été interdites une première fois de voyager en direction de la Côte d’Ivoire, le 4 juin dernier…

Source : aib.bf

 

Articles similaires

Burkina : Le Colonel Vincent Ouédraogo au commande de l’armée de l’air

ActuBurkina

OPERATION RELAIS CITE DE DAPELOGO : 14 juin, date limite des souscriptions

ActuBurkina

Suivi des opérations de sécurisation du territoire : le Président de la Transition échange avec les unités engagées

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR