ActuBurkina
A l'etranger A la une Economie

Sanctions contre le Niger: l’Union Africaine des Consommateurs demande la réouverture des frontières

Ceci est une déclaration de l’Union Africaine des Consommateurs (UAC) relative aux sanctions imposées par la CEDEAO au peuple du Niger. Cette union africaine des consommateurs demande à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), la réouverture des frontières de ses Etats membres et à lever toutes les sanctions économiques contre le Niger.

Tout en condamnant toute forme de prise de pouvoir par des voies anticonstitutionnelles, l’Union Africaine des Consommateurs (UAC) exprime toute sa préoccupation par rapport aux extrêmes sanctions économiques prises par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) contre les citoyens consommateurs Nigériens à l’issue du sommet extraordinaire tenu le 31 Juillet 2023 à Abuja.

L’UAC qui est attachée à l’intégration sous régionale et régionale, estime que ces sanctions économiques sont injustes, inopportunes, illégales et en contradiction avec l’esprit de vivre en commun, de libre circulation des personnes et des biens qui fondent cette institution et aux actions de lutte contre la précarité, la cherté de la vie, la malnutrition et l’insécurité alimentaire.

L’UAC estime que la fermeture des frontières accentuée par le gel des avoirs à la banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, la suspension des transactions financières et la fourniture de l’électricité constituent une violation des droits des consommateurs de la communauté notamment les droits à la satisfaction des biens et services essentiels.

Déjà, ces sanctions commencent à peser plus négativement sur le pouvoir d’achat et la qualité de vie des citoyens consommateurs nigériens ainsi que ceux des pays voisins immédiats du fait de l’interdépendance des économies et des populations de la sous-région. Les prix des denrées alimentaires commencent déjà à connaître une hausse à des proportions inquiétantes au Niger (27% pour l’huile, 30,5% pour le riz; 50 % pour le sucre). Si cette situation perdure, elle risquerait de compliquer le processus d’intégration économique de la sous-région Ouest africaine, d’aggraver la situation sécuritaire et de déconnecter ainsi les peuples des pouvoirs politiques.

En conséquence, l’UAC, demande à la CEDEAO de rouvrir les frontières de ses Etats membres et à lever toutes ces sanctions économiques qui portent gravement des préjudices aux citoyens consommateurs nigériens et ceux des pays voisins du Niger et de la sous-région Ouest africaine.

Aussi, l’UAC lance-t-elle un appel à l’ONU, à l’Union Africaine, à la CEDEAO et aux autorités Nigériennes de poursuivre et de privilégier le dialogue dans un climat apaisé, pour parvenir à la normalisation de la situation politique et sécuritaire.

Enfin, l’Union des organisations de consommateurs d’Afrique (UAC) exprime sa compassion et sa solidarité aux citoyens consommateurs du NIGER.

L’Union Africaine des Consommateurs (UAC) est une organisation continentale et fédératrice des associations des consommateurs d’Afrique et dont le siège est à N’Djamena au Tchad.

Fait à N’djaména, le 19 Aout 2023

Pour le Comité Exécutif de l’UAC

Le 2ème Vice ABDOUL WAHAB DIAKITÉ

Articles similaires

EDUCATION : L’année scolaire 2021-2022 lancée à Gaoua

ActuBurkina

Lutte contre le terrorisme au Burkina : le Ministre de la Défense encourage le personnel de l’état-major général de la gendarmerie

ActuBurkina

COTE D’IVOIRE : la mutinerie militaire se répand sur tout le territoire

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR