ActuBurkina
A la une Société

36e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara :  une journée d’hommage instituée

Aujourd’hui 15 octobre 2023, cela fait exactement 36 ans que le père de la révolution, Thomas Sankara a été atrocement arraché à l’affection des siens et du peuple burkinabè. 36 ans après, la transition avec en tête le capitaine Ibrahim Traoré, a décidé de rendre un hommage bien mérité à feu Thomas Sankara et ses 12 compagnons tombés un 15 octobre 1987. L’officialisation de l’élévation de Thomas Sankara au rang de héros national, pose de la première pierre du mausolée, institution d’une journée d’hommage chaque 15 octobre et le baptême du boulevard Feu capitaine Thomas Sankara, ont été les temps forts de cette cérémonie officielle d’hommage.

Le 11 octobre dernier, le gouvernement élevait Thomas Sankara au rang de Héros de la nation. L’officialisation de cette élévation est intervenue ce 15 octobre, mais ce n’est pas tout. Car en plus, il a été institué, chaque 15 octobre, une journée d’hommage Thomas Sankara sur l’ensemble du territoire national. « La journée d’hommage est célébrée chaque 15 octobre à Ouagadougou. Une cérémonie peut être organisée dans chaque région », a fait savoir Bassolma Bazié, ministre d’Etat, qui a lu le décret. L’autre temps fort de cette journée a été la pose de la première pierre du mausolée sur le site du Mémorial Thomas Sankara où il est attendu une quinzaine d’infrastructures dont la Tour Sankara haute de 87m, un téléférique reliant cet espace de mémoire au parc Bangr-weogo ainsi que la ceinture verte de la ville de Ouagadougou.

 

 

Une vue de la maquette des infrastructures à réaliser sur le site du Mémorial

« Les changements attendus seront visibles à travers l’amélioration de la contribution de la culture et du tourisme à l’économie nationale et de la mobilisation citoyenne autour des enjeux du développement et de la quête vers une souveraineté assumée », a déclaré le ministre en charge de la culture, Emmanuel Ouédraogo dans la présentation du projet de construction des infrastructures du mémorial. Le président par intérim du Comité international Mémorial Thomas Sankara (CIMTS), le colonel-major à la retraite, Daouda Traoré, a exprimé toute la joie du CIMTS suite aux différentes actions entreprises par la transition pour honorer la mémoire du père de la révolution burkinabè et ses compagnons.

 

Le président de la transition, Ibrahim Traoré, procédant à la pose de la première pierre du mausolée

 

« Au regard du chemin parcouru, vous incarnez déjà un nouvel espoir et réanimez la foi de notre peuple en des lendemains meilleurs. Vous répondez aux aspirations du Mémorial Thomas Sankara, à celles du peuple de même qu’aux aspirations de la jeunesse africaine, fer de lance du développement de notre continent », a dit Daouda Traoré selon qui le CIMTS est à pied d’œuvre afin que les compagnons de Thomas Sankara qui ont vécu le même destin tragique, soient reconnus martyrs de la nation. « Nous sommes convaincus que votre bienveillance et celui du gouvernement permettront que ce dossier connaisse un dénouement heureux », a confié le président par intérim du CIMTS.

La boucle a été bouclée par la cérémonie de baptême du boulevard capitaine Thomas Sankara. Ce boulevard qui portait le nom Charles de Gaulle à cheval entre les arrondissements 1 et 5 débutant à l’ouest par l’avenue du Burkina Faso et finissant à l’Est par l’avenue Tansôba Fiid-Laado est débaptisé et portera désormais le nom Boulevard capitaine Isidore Noël Thomas Sankara ».

Le chef de l’Etat dévoilant le boulevard feu Thomas Sankara

 A l’issue de cet acte, la famille de Sankara a pris la parole pour dire merci au capitaine Ibrahim Traoré pour son courage et sa détermination ainsi qu’à tout son gouvernement. « Nous remercions également la jeunesse burkinabè et les Burkinabè pour ce qu’ils ont ait pour notre frère. Nous remercions également tous ceux qui ont œuvré à la réussite de ce projet du mémorial Thomas Sankara », a dit le porte parole de la famille Sankara .

Colette DRABO

Articles similaires

NOUVEL AN : le message du SYNATEB

ActuBurkina

2017 sera-t-elle l’année des Etalons

ActuBurkina

Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme : le Burkina Faso contribue pour un million de dollars

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR