ActuBurkina
A la une Société

2IE: le DG transitoire, Mady Koanda, installé

Après plusieurs années de crise au sein de l’Institut international de l’eau et de l’environnement (2iE), le comité ad hoc de l’école, piloté par Niougou Ambroise Ouédraogo, ministre de l’Eau et de l’assainissement, a désigné un directeur général transitoire en la personne de Mady Koanda. La cérémonie de son installation a eu lieu ce  5 septembre 2017  au sein de ladite école, à Ouagadougou.

Désigné le 22 août dernier, c’est ce  5 septembre  que le Directeur général transitoire (DGT) des 2iE, Dr Mady Koanda, a été installé dans ses fonctions. En effet, 2iE qui est un « pôle d’excellence labellisé par la CEDEAO, l’UEMOA, le NEPAD et la Banque mondiale » a connu des crises sans précédent depuis 2013. C’est pour tourner cette page de crise que le Conseil d’administration a pris une décision le 4 février 2017 portant mise place d’un DG transitoire dont la cérémonie d’installation  a lieu ce jour. Prenant la parole, Niougou Ambroise Ouédraogo, ministre de l’Eau et de l’assainissement, président du comité ad hoc et Vice-président du conseil d’administration de la Fondation 2iE, a salué l’ensemble du personnel et le comité de direction pour leurs efforts soutenus qui a permis de conserver le rayonnement régional et international de l’institut ainsi que son label de centre d’excellence. Il a également invité l’ensemble des partenaires ainsi que tout le personnel à accompagner Mady Koanda pour la réussite de la tâche qui lui a été confiée, ce pour le grand bénéfice de la jeunesse africaine.

Il a tenu à rappeler que le centre de Ouagadougou est le 2e centre d’excellence après celui de l’Afrique du Sud.

Quant au secrétaire général des 2iE,  Kouamé Kouassi, il s’est réjoui de la nomination du DG transitoire et a témoigné la disponibilité de l’ensemble du personnel ainsi que du comité de direction pour relever les défis de l’institution.

Pour sa part, le DG transitoire, Mady Koanda, a invité tous les acteurs à regarder dans la même direction sans rancune aucune. « Pour  ma part, je voudrais d’emblée rassurer les étudiants, le personnel et les partenaires techniques et financiers que 2iE a un avenir d’autant plus radieux que nous pouvons compter sur les fondamentaux de l’institution qui demeurent solides, et travailler à minimiser les risques et les menaces qui la guettent », a-t-il déclaré.

Titulaire d’un doctorat es sciences de gestion et d’un doctorat en analyse et politique économique de l’université de Poitiers, Dr Mady KOANDA est enseignant chercheur depuis 1988 à l’Université de Ouagadougou

En rappel, 2iE a été créé en 2007 et compte aujourd’hui 16 Etats d’Afrique de l’Ouest et Centrale à savoir le Benin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Cote d’ivoire, le Gabon, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, la RDC, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Paul TINDANO

(Stagiaire)

 

Articles similaires

TGI DE OUAGA : Christian Boglo porte plainte contre l’Eglise catholique

ActuBurkina

PROCES EN ASSISES DE L’EX-PREMIERE DAME IVOIRIENNE:la saison des témoignages à charge est-elle ouverte ?

ActuBurkina

Demande d’extradition de François Compaoré : le délibéré attendu le 13 juin prochain

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR