ActuBurkina
A la une Culture

2e EDITION DU FESTIVAL LES NUIT DE DJONGO: ce sera du 4 au 6 mai 2018

Les premiers responsables de l’assocation Djongo Diffusion ont organisé une conférence de presse ce 16 avril 2018, à Ouagadougou. Cette conférence de presse entre dans le cadre de l’organisation du Festival les Nuits Djongo qui se tiendra du 4 au 6 mai 2018 à Pô et à Tiébélé dans la région du Centre-Sud. La rencontre avec les Hommes de médias a été animée par Bil Aka Kora, directeur artistique, qui avait à ses côtés  Aly Bilgo, directeur du festival, et Sékou Diarra, responsable de la communication.

Les villes de Pô et de Tiébélé dans le Nahouri abriteront  du 4 au 6 mai 2018 le festival Les Nuits de Djongo organisé par l’Association Djongo.  Ce festival a pour objectif de valoriser les richesses culturelles et touristiques du pays des Hommes intègres. Selon Bil Aka Kora, cette activité  s’inscrit dans un « cadre de réflexion autour des stratégies à définir pour que  la pérennisation des valeurs culturelles soit une responsabilité collective au sein de la communauté ».

De l’avis du directeur artistique, ce festival vise, de façon spécifique et entre autres, à mettre en valeur les « instrumentistes et les troupes traditionnelles ; promouvoir les danses,  les musiques traditionnelles et la musique moderne d’inspiration traditionnelle ; favoriser une transmission culturelle entre les aînés et les jeunes ». Ce festival se déroulera autour de cinq grandes activités, notamment  la parade, la nuit traditionnelle,  les concerts live, la rue marchande et l’excursion touristique. Les rideaux de ce festival tomberont après une  excursion touristique à Tiébélé. Les grandes innovations de ce festival, selon le directeur artistique, sont la tenue d’une conférence, la parade et l’ouverture aux autres communautés culturelles.

L’organisation d’une telle activité requiert la mobilisation de ressources importantes. A ce titre, les promoteurs sont revenus sur cette préoccupation. « On a des centaines de millions de FCFA à chercher et au jour d’aujourd’hui, on a que deux millions », a indiqué le conférencier du jour.  A noter que 15 000 festivaliers sont attendus à ce festival qui sera parrainé par le ministre en charge de la Culture, Abdoul Karim Sango, et co parrainé par celui en charge de la Décentralisation, Siméon Sawadogo.

Mariam ZOUANGA

 (Stagiaire)

Articles similaires

GHANA : au moins une vingtaine de morts dans l’effondrement d’une église

ActuBurkina

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : vers la validation du rapport provisoire d’auto-évaluation du Burkina Faso

ActuBurkina

Idak Bassavé, frappée une fois de plus par un deuil

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR