ActuBurkina
A la une Politique

1res JOURNEES DU GROUPE PARLEMENTAIRE PJRN : le désenclavement des régions à la loupe des députés

Le groupe parlementaire Paix-Justice et réconciliation nationale (PJRN) tient ses premières journées parlementaires de l’année en cours,  du 24 au 25 février 2017, à Ouagadougou,  sous le thème : « Désenclavement des régions et développement socio-économique du Burkina Faso ». Pendant 48 heures,  les députés dudit groupe vont réfléchir sur la manière d’aider les communes, les régions, les provinces à se développer.

Des fruits qui pourrissent à Orodara faute de routes pour regagner d’autres localités afin d’être vendus, des légumes, des tubercules,  qui subissent le même sort dans certaines contrées du pays faute d’infrastructures  routières adéquates, des malades qui décèdent parce que l’état des routes laisse à désirer, et n’aura pas permis une évacuation rapide, bref,  les exemples sont légion  et il faut trouver des solutions à cette situation. En décidant de réfléchir sur le thème : « Désenclavement des régions et développement socio-économique du Burkina Faso », les députés du groupe parlementaire  PJRN entendent interpeller les gouvernants à repenser la politique de désenclavement du pays pour un véritable développement du Burkina.  « Toutes nos richesses se trouvent au niveau des régions, des communes, des villages. Il ne faut pas que le travail des populations  se résume à des pertes. C’est pourquoi nous nous sommes dit qu’en tant que députés, nous pourrions réfléchir sur cette problématique et apporter des pistes de solutions…  », a laissé entendre la présidente du groupe parlementaire PJRN, Marie Rose Romée Sawadogo.

Convaincus que le désenclavement des régions constitue l’antichambre incontournable pour aller vite vers le développement, les députés dudit groupe veulent « veiller à ce que les politiques idoines de désenclavement  soient menées pour un véritable développement socioéconomique de nos régions, et que main dans main, nous allions vers l’accroissement de notre potentiel économique à travers la valorisation des secteurs porteurs ». Pour la présidente, ce cadre leur offre une occasion privilégiée pour mieux appréhender la politique nationale actuelle en matière de désenclavement et d’envisager les perspectives. C’est pourquoi des recommandations pertinentes sont attendues à l’issue des travaux, lesquelles seront reversées  au niveau du gouvernement  afin de l’aider  dans le cadre du développement  socioéconomique du pays.

Par ailleurs, le groupe parlementaire veut  interpeller les  gouvernants à  revisiter les choix en matière de politiques de désenclavement et surtout à favoriser la décentralisation parce que, a dit la présidente, l’un des problèmes réels est que tout est centralisé au niveau de la capitale,  faisant des autres chefs-lieux les parents pauvres. Pour elle, il faut  donc repenser notre politique de désenclavement dans le cadre d’un schéma national d’aménagement du territoire porté par les populations.

La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu ce 24 février,  a enregistré la présence des représentants des groupes parlementaires MPP, Burkindlim, CDP et UPC qui ont, tour à tour, salué la pertinence du thème.

Pour rappel, le groupe parlementaire PJRN est composé  de 4 partis de l’opposition : ADF/RDA, NAFA, UPC et CDP.

Colette DRABO

Articles similaires

Burkina : compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 juin 2023

ActuBurkina

GROGNE SOCIALE AU TCHAD: sale temps pour Deby !

ActuBurkina

COVID-19 AU BURKINA : 41 nouveaux cas  dont 35 importés du Niger, 7 guérisons

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR