A la une Politique

TUNISIE : des écoles coraniques fermées

Depuis 2014, le gouvernement tunisien voulait fermer les écoles dispensant un enseignement coranique anarchique. Le 27 janvier, il est finalement passé à l’action, suscitant la colère des islamistes.

Par un communiqué rendu public le 27 janvier, la ministre de la Femme, de l’enfance et des personnes âgées, Samira Maraï, a mis fin aux activités des écoles maternelles dispensant un enseignement religieux sans autorisation d’exercer. Sa décision n’a pas tardé à susciter une levée de boucliers chez les islamistes. Deux jours plus tard, Noureddine Bhiri, président du groupe parlementaire du parti Ennahdha à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), a interpellé ironiquement la ministre sur « le danger qu’il y aurait à ce que des enfants apprennent le Coran »…
La ministre Samira Maraï a précisé que les jardins d’enfants visés font une lecture du Coran sans lien avec les valeurs de l’islam « en enracinant chez les enfants le sentiment de la peur et de l’angoisse à travers l’enseignement du châtiment de la tombe et en personnifiant les ténèbres de l’enfer au lieu d’apprendre aux petits l’amour d’Allah »…

Source : jeuneafrique.com

Articles similaires

PUTSCH MANQUE DU 15 SEPTEMBRE : pas de liberté provisoire pour Djibrill Bassolé

ActuBurkina

COVID-19 : le nombre  de cas confirmés grimpe à 15  au Burkina

ActuBurkina

CAMPAGNE AGROPASTORALE 2015-2016: la production céréalière en hausse

ActuBurkina

Laisser un Commentaire