A la une Politique

PRESIDENTIELLE DE 2020 : L’ARDI mise sur Eddie Komboïgo

L’Alliance pour la renaissance, la démocratie et l’intégration (ARDI) a organisé son congrès ordinaire ce 19 septembre 2020,  à Ouagadougou, congrès au cours duquel il a investi Eddie Komboïgo, comme son candidat à  l’élection présidentielle de 2020.

« Notre pays est à la croisée des chemins et les solutions sont nombreuses et variées. Certains optent pour la rupture générationnelle, d’autres pour  la gouvernance vertueuse », a laissé entendre le président de l’ARDI, Ousmane Diallo.  Selon lui, c’est fort de ce constat que son  parti, le parti  de l’or bleu, soucieux du changement, a porté son choix sur Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (C.D.P) à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Pour Ousmane Diallo, la désignation d’Eddie Komboibo n’est pas un fait du hasard. « A la lumière de l’analyse de la situation, des questionnements reviennent constamment à savoir quel type d’homme pour prendre en charge sinon être le pont qui relie tous ces chemins vers le bonheur des Burkinabè. Pour trouver ce leader, nous avons demandé à notre comité de réflexion de suivre les faits, les gestes et les discours des différents candidats à l’élection présidentielle et de nous proposer celui qui fait la synthèse des préoccupations et sait être une passerelle pour relier tous les chemins qui mènent à la réorientation du peuple burkinabè », a dit le président Diallo pour qui le choix a été porté sur le candidat du CDP. Selon les dires des congressistes, leur candidat est un homme capable de réconcilier l’ancienne et la nouvelle génération. C’est un « homme courageux, déterminé, et démocrate, qui ne court pas pour créer un parti politique pour un oui ou un non ».

 Boubacar Sanou, le représentant d’Eddie Komboïgo, par ailleurs secrétaire chargé à l’organisation du CDP a clamé haut et fort. « Nous acceptons  cette investiture et nous remercions l’ARDI d’être l’un de nos alliés pour la conquête de Kosyam. Celui qui est capable de faire la jonction entre le passé du Burkina et l’avenir de la jeunesse, c’est bien Eddie Komboïgo. Nous le disons parce  que nous y croyons et c’est l’homme de la situation »,  a-t-il affirmé. Pour lui, aucun coup KO n’est envisageable à l’élection présidentielle de 2020 et tous les acteurs doivent œuvrer afin que le pays des Hommes intègres vive des élections apaisées et acceptées de tous.

Rasmané Ouédraogo

(Stagiaire)

Articles similaires

CPI: Jean-Pierre Bemba, ex-vice-président de la RDC, reconnu coupable de subornation de témoins

ActuBurkina

JUSTICE : Lookmann Sawadogo relaxé au bénéfice du doute

ActuBurkina

LUTTE CONTRE LE TERRORISME AU SAHEL : la Chancelière allemande, Angela Merckel, attendue au Niger

ActuBurkina

Laisser un Commentaire