A la une Société

MEDECINS SANS FRONTIERES : ses missions expliquées aux journalistes

L’organisation humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF) a présenté,  ce mercredi 16 septembre 2020, à Ouagadougou,  ses missions, ses objectifs, ses principes et ses valeurs au cours d’un café de presse organisé à cet effet. Cette rencontre a été l’occasion pour l’institution de mieux se faire connaitre et voir dans quelle mesure une collaboration peut être engagée avec les journalistes.

Malgré la crise  sécuritaire que traverse le pays,  les équipes de MSF sont présentes  dans toutes les régions touchées par l’insécurité. Selon en tout cas les propos de  la cheffe  de mission de MSF Burkina, Anne Marie Boylieu. « Notre présence est effective dans le Sahel, plus précisément à Djibo où nous menons des activités de santé communautaire, au Nord en particulier à Ouahigouya et Titao où nous disposons de cliniques mobiles, au Centre-Nord et à l’Est où des activités de santé communautaire sont également menées »,  a-t-elle détaillé. Une présence qui consiste  à prendre gratuitement  en charge les populations en danger.  « La  prise en charge est entièrement gratuite. C’est l’offre qui est faite par les équipes d’intervention de Médecins Sans Frontières aux patients dans les différentes zones où l’institution intervient. Cette prise en charge gratuite va du cas du patient le moins grave au patient dont le cas est plus compliqué », a expliqué Anne Marie Boylieu. Selon elle,  l’action de MSF est dirigée prioritairement vers les populations en danger, sans discrimination raciale, ethnique, politique religieuse ou économique. Ainsi, dans plus de 70 pays dans le monde, l’institution vole au secours des  personnes les plus gravement et les plus immédiatement en danger,  entre autres les populations en détresse, victimes de conflits   armés, d’épidémies, de malnutrition, de catastrophes naturelles de même qu’aux personnes qui n’ont pas accès aux soins de santé.

La prise en charge, à en croire Mme Boylieu,  se fait sans tenir compte du statut du patient. Ce qui veut dire que sur le terrain, toute personne, sans exception, est un potentiel bénéficiaire des services de MSF. Cette indistinction et le fonctionnement de MSF sont régis par les principes d’éthique médicale, le principe d’impartialité, de  neutralité, le principe d’indépendance et le principe de témoignage qui gouvernent l’organisation. Au Burkina, plusieurs activités sont initiées à l’endroit des populations déplacées et les communautés d’accueil. Ces activités se concrétisent à travers l’octroi de soins de santé primaires avec l’installation de postes avancés et la santé communautaire avec les agents de santé à base communautaire, les soins de santé secondaires qui regroupent les références, appui aux Centres médicaux (CM), Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA) et la prise en charge des patients.

MSF intervient également dans la lutte contre la Covid-19. L’organisation a, dans ce sens, ouvert trois projets consacrés à la prise en charge des patients touchés par la pandémie dans trois villes du Burkina à savoir Ouagadougou, Bobo Dioulasso, et Fada N’gourma.

Désiré ILBOUDO

(Stagiaire)

Articles similaires

TABASKI 2018: Vendeurs de moutons cherchent clients

ActuBurkina

SANTE : découvrez ces boissons naturelles idéales pour la purification du corps

ActuBurkina

ITALIE : 60 tonnes de déchets destinés au Burkina Faso saisis

ActuBurkina

Laisser un Commentaire