A la une Société

MARCHE DE ROOD WOOKO : des commerçants sensibilisés sur les gestes-barrières en attendant l’ouverture

Des jeunes volontaires ont organisé un exercice de simulation au marché Rood Wooko de Ouagadougou ce  16 avril 2020. Cet exercice a pour but de sensibiliser les commerçants sur les consignes de distanciation et de lavage des mains que devront  observer les commerçants à l’ouverture du marché.

150 jeunes composés essentiellement d’étudiants, de membres de mouvements associatifs sont engagés pour freiner la propagation de la pandémie du Covid-19 au Burkina. Et le lieu choisi par ces jeunes, le grand marché de Ouagadougou fermé depuis quelques semaines. Là, ils ont procédé à une séance de sensibilisation des commerçants dudit marché en prélude à sa réouverture. Selon Ezéchiel Prospère NoalI Goama, étudiant en 6e année de pharmacie et coordonnateur du comité des volontaires de lutte contre le COVID-19 à OUAGADOUGOU, « l’exercice est de mieux se préparer afin de faire respecter les mesures de distanciation et de désinfections des mains que ce soit à l’entrée et à la sortie du marché ». Selon le coordonnateur, ils répondent ainsi à une sollicitation de la mairie mais sont accompagnés en ce sens par des associations.  A la question de savoir si cette campagne de sensibilisation touchera les autres marchés et Yaar de la ville, le coordonnateur a indiqué que « pour le moment, c’est le grand marché qui a été retenu pour cette campagne et il revient à la mairie de se charger de cette question ».

Pour Samia Nikiema, une volontaire, les structures étatiques à elles seules ne peuvent pas venir à bout de cette pandémie. Il faut plutôt une « synergie d’action de tous ». En tout cas, cette séance a été saluée par les commerçants. C’est le cas de Abdoul Aziz Zoungrana, commerçant au grand marché de Ouagadougou, bénéficiaire de cette campagne de sensibilisation. A son avis, cette action des jeunes volontaires est à saluer. Il a confié qu’ils mettront tout en œuvre pour respecter les consignes sanitaires mais n’attendent que l’ouverture prochaine du marché. Conscient de la nécessité des mesures prises pour freiner la propagation, M. Zoungrana a profité de l’occasion pour inviter les autorités à rouvrir les marchés arguant qu’ils souffrent énormément.

Axel Kévin THOU

(Stagiaire)

Articles similaires

ARABIE SAOUDITE : Ali Bongo serait sorti du coma et devra observer plusieurs mois de convalescence

ActuBurkina

Hama Amadou : sa demande de liberté provisoire mise en délibéré au 11janvier prochain

ActuBurkina

NIGERIA : un chien déjoue un attentat à Maiduguri

ActuBurkina

Laisser un Commentaire