A la une Société

CONCOURS DIRECTS 2020 : les candidats à l’assaut des 4 721 postes

Les concours directs de la Fonction publique session 2020 se déroulent du 18 septembre au 2 octobre 2020. Le lancement a été fait ce 18 septembre 2020 au lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou par le conseiller technique du ministre de la Fonction publique, Barthélémy Dabré. 1 290 142 candidats prennent part à ces concours directs pour 4 721 postes à pourvoir.

 C’est parti pour l’administration des concours directs de la Fonction publique session 2020. Le lancement est intervenu au lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou ce 18 septembre 2020. Ainsi sur toute l’étendue du territoire nationale, la période du 18 septembre au 2 octobre 2020 sera consacrée à l’administration des concours directs de la Fonction publique. Les candidats ont pris d’assaut le lycée Philippe Zinda Kaboré dès 6 heures du matin. Ces derniers ont répondu à l’appel, suivi de l’installation dans les salles à 7 heures en attendant la top départ pour l’administration des épreuves. C’est dans le jury N°1 et dans la salle N°1 à 8 heures que Barthélémy Dabré, conseiller technique du ministre de la Fonction publique a donné le top départ pour la composition des concours directs de la Fonction publique de la session 2020. Selon les statistiques du ministère de la Fonction publique, le nombre de postes à pourvoir pour cette session est de 4 721 avec 60 concours ouverts. Le nombre de candidats qui prennent part à ces différents concours directs de 2020 s’élève à 1 290 142 contre 1 247 365 en 2019, soit une augmentation de 42 777 candidats. Barthélémy Dabré dans son intervention a fait savoir que le ministère de la Fonction publique poursuit résolument avec l’ensemble de réformes engagées afin d’assurer la crédibilité et la transparence des concours de la Fonction publique. C’est tout le sens des innovations introduites cette année notamment l’inscription en ligne qui, selon lui est une étape nouvelle qui permet d’assurer la durabilité dans l’ensemble du processus entamé jusque-là. A en croire le conseiller technique du ministère de la Fonction publique, les candidats qui se sont inscrits via la plateforme cette année, pourront utiliser cette plateforme tout au long de leur carrière. Egalement ceux qui ne seront pas reçus cette année ont à leur disposition, un outil qui leur restera disponible pour la session de 2021 avec un certain nombre de prérequis qui faciliteront leur inscription prochaine. Salimata Ouédraogo, candidate au concours des agents techniques d’agriculture que nous avons approchée, dit avoir rencontré des difficultés pour postuler au concours via la plateforme numérique. Mais qu’à cela ne tienne, elle dit espérer être reçue à son concours au regard des sacrifices de nuits blanches dans les préparatifs pour la composition. Embouchant la même trompette, Salif Ouédraogo également candidat aux concours directs de 2020, dit avoir foi en sa réussite cette année après plusieurs années dans la recherche d’emploi. Ce dernier a salué l’inscription en ligne et souhaite qu’elle puisse être étendue aux compositions comme cela l’est déjà pour certains concours professionnels. Barthélémy Dabré a rassuré les candidats que son ministère travaille dans un esprit de transparence et d’écoute des candidats. « Toutes les critiques qui nous sont portées sont prises en compte pour que la plateforme mise ne place soit en mesure de répondre aux attentes des candidats aux différents concours de la Fonction publique », a-t-il laissé entendre avant d’insister que la célérité est l’une des marques des innovations avec la correction électronique qui est un mécanisme qui a été renforcé cette année afin de disponibiliser dans les meilleurs délais, les résultats de tous les concours. « Je remercie au nom du ministre de la Fonction publique l’ensemble des acteurs des différentes institutions qui ont collaboré et contribuer à ce que ce rendez-vous avec la jeunesse soit honoré aujourd’hui », a conclu le conseillé technique du ministre de la Fonction publique.

 

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

 

 

Articles similaires

CORONAVIRUS AU BURKINA : 00 nouveau cas et 3 nouvelles guérisons à la date du 13 juin

ActuBurkina

SENEGAL : la chanteuse Amy Collé Dieng interpellée pour « offense » au chef de l’Etat

ActuBurkina

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES: le leadership féminin au cœur d’une journée de partage d’expériences

ActuBurkina

Laisser un Commentaire