A la une Economie

2E SESSION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL : les orientations du budget gestion 2021, adoptées à l’unanimité

Le conseil municipal de la commune de Ouagadougou a tenu sa 2e session extraordinaire de l’année 2020,  ce  15 septembre 2020, à Ouagadougou. Une session entièrement  consacrée à l’adoption du budget primitif, gestion 2021, à l’adoption du procès-verbal de la 2e session ordinaire, à l’examen et à l’adoption des projets de délibération portant fixation des primes uniques à verser aux fonctionnaires de la commune de Ouagadougou admis à la retraite ou distingués « meilleurs agents ».

Le conseil municipal de commune de Ouagadougou a, au cours de 2e session extraordinaire de l’année 2020, inscrit dans son ordre du jour, les grandes orientations de l’élaboration du budget, gestion 2021. L’absence des conseillers de l’opposition n’a pas empêché le conseil d’adopter son ordre du jour car le quorum était atteint. En effet, après examen, point par point, des grandes lignes du budget, les conseillers municipaux ont procédé au vote des différents projets de délibération. Si certaines questions comme celles liées à la surélévation  des taxes sur les machines à sous n’a pas fait l’unanimité au sein des conseillers de la majorité, il n’en demeure pas moins qu’elle a été adoptée par la majorité. Et Armand Béouindé d’expliquer que cette mesure permet de décourager le développement de ce secteur. Il va plus loin, en précisant que ces machines à sous sont devenues des lieux de développement de certaines pratiques néfastes à la bonne conduite des enfants, au regard de leur proximité des établissements secondaires. Les taxes passent désormais de 150 F/jour et par machines à 1 000 F/jour et par machine. En outre, il a plu au conseil municipal d’augmenter la prime unique aux fonctionnaires de la commune, admis à la retraite. Ainsi, la  prime passe de 100 000 F CFA à 200 000 F CFA, selon le maire.

 

Aussi, le conseil a instauré une notation particulière pour motiver les employés de la commune au niveau des arrondissements, des services techniques, des services sociaux, etc. afin de reconnaitre leur mérite, tous les ans. Une prime unique qui s’élève également à 50 000 F CFA. A en croire le maire, le conseil municipal fera en sorte que le budget puisse respecter les orientations que le gouvernement leur donne. Pour lui, les investissements devront se faire sur la base des priorités et dans le but de soulager, au maximum, les besoins des populations. Le conseil municipal entend développer des initiatives afin d’accroître les recettes. Et pour y arriver, la commune a lancé le Système de collecte des taxes par infogérance (SYSCOTAX) qui, selon le maire, a connu un retard de mise en œuvre à cause de la maladie à coronavirus. « Ce système va d’abord permettre d’élargir l’assiette fiscale, mais également de rendre plus performant notre système de collecte de taxes », a précisé Armand Béouindé.

Il faut noter que les questions des conseillers municipaux qui ont porté sur le prolongement de la rue pavée de Dapoya, le dossier du camion vidangeur qui avait déversé son contenu dans un caniveau à Ouagadougou, la question de l’inondation du site des déplacés internes, etc. ont eu des éléments de réponses. Et c’est sur une note d’espoir que les conseillers ont  amendé des questions prioritaires dans les grandes orientations du budget primitif, gestion 2021.

Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

AVIS DE RECRUTEMENT D’UNE ASSISTANTE DE DIRECTION BILINGUE

ActuBurkina

ACCORDS COMMERCIAUX : le Koweït achète 30 hélicoptères français

ActuBurkina

LYCEENNES ENLEVEES AU NIGERIA: 1000 jours après,  195 jeunes filles  toujours  prisonnières

ActuBurkina

Laisser un Commentaire