ActuBurkina
A la une Politique

Réquisition au Burkina: le Centre de presse Norbert Zongo s’insurge contre l’instrumentalisation qui est faite de l’insécurité dans le but de régenter les libertés.

Dans un communiqué, en date du dimanche 5 novembre 2023, le Centre de presse Norbert Zongo (CNP-NZ), s’exprimant sur les récentes réquisitions, « s’insurge contre l’instrumentalisation qui est faite de l’insécurité dans le but malsain de régenter les libertés et couvrir à moindre frais les élans autocratiques ».

« Le Centre national de presse Norbert Zongo a appris avec grand regret la dernière vague de réquisitions et de perquisitions opérées par les autorités militaires. Comme à l’accoutumée, ces réquisitions et perquisitions ciblent clairement des leaders d’opinions, des citoyens qui osent encore interpeller les tenants du MPSR sur les violations des libertés individuelles et collectives, mais aussi sur la façon dont notre destin commun est conduit par les militaires au pouvoir depuis janvier 2022.

Pour la première fois, des journalistes figurent parmi les réquisitionnés. Ces nouvelles réquisitions confirment à souhait la volonté du MPSR de réduire toute la presse nationale en caisse de résonnance du pouvoir.

Le CNP-NZ s’insurge contre l’instrumentalisation qui est faite de l’insécurité dans le but malsain de régenter les libertés et couvrir à moindre frais les élans autocratiques.
Etait-ce donc cela le véritable enjeu du décret portant mobilisation générale et mise en garde ?

Le Centre National de Presse Norbert Zongo apporte son soutien et sa solidarité à tous les citoyens et particulièrement aux journalistes concernés par les réquisitions sanction et autres perquisitions inquisitoires.

Le Centre National de Presse Norbert Zongo invite instamment les démocrates et l’ensemble des Burkinabè épris de justice et de paix à se mobiliser contre ces pratiques liberticides et dictatoriales et aux antipodes des valeurs de notre Peuple.

Le Centre national de presse Norbert Zongo invite les autorités à inscrire toutes leurs actions dans une dynamique de rassemblement de tous les Burkinabè et de préservation des acquis démocratiques dans la marche de reconquête de notre territoire national.

Naan Laara, An saara ! »

Fait à Ouagadougou le 05 novembre 2023.

Le Comité de pilotage

Articles similaires

MALI : le président de la Transition, Bah N’Daw, en visite de travail  de 72 heures à Paris

ActuBurkina

CAN 2023 : Plus de 4 milliards de FCFA pour le vainqueur de la 34e édition

ActuBurkina

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : l’avocat de Jean Pierre Palm invite ses confrères à se limiter aux événements du 15 octobre 1987

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR