ActuBurkina
A la une Société

Tueries présumées de pèlerins au Burkina: «…aucune information concrète… qui prouve la véracité des faits» (ministre Rouamba)

(Ouagadougou, lundi 06 février 2023) S.E Madame Olivia ROUAMBA avec à ses côtés, le ministre délégué en charge de la sécurité s’est entretenue avec S.E. Madame Misitura ABDULRAHEEM. L’ambassadeur du Nigéria est venue prendre langue avec le Gouvernement burkinabè aux fins d’avoir la réalité des faits sur les allégations de tueries de pèlerins par des unités militaires dans l’Est du Burkina Faso.

S.E Madame Olivia ROUAMBA a salué la démarche de son hôte et a assuré que des enquêtes sont ouvertes pour élucider la situation. Elle a indiqué que «pour le moment aucune information concrète ni élément n’a été enregistré sur le terrain qui prouve la véracité des faits».

Du reste, le Burkina Faso accueille favorablement toute contribution du Nigéria dans les investigations a-t-elle affirmé.

Tout en relevant que les autorités sécuritaires burkinabè leur avaient fortement déconseillé l’emprunt de cet axe au regard des énormes risques d’attaques dans la zone, la ministre ROUAMBA a tenu à préciser que le Burkina Faso désapprouve fondamentalement les accusations portées contre nos Forces de défense et de sécurité dans ces allégations de tueries de civils. «Nous avons une armée responsable, tout comme nos volontaires pour la défense de la patrie (VDP) qui sont sensibilisés au Droit International Humanitaire et au respect des textes et des consignes en la matière» a-t-elle dit.

La ministre en charge des Affaires étrangères a fait remarquer également que le mode opératoire des groupes terroristes au Burkina Faso a changé encore depuis quelques mois. Acculés au front, ils opèrent par la manipulation. Ils s’en prennent aux populations civiles en se faisant passer pour des FDS burkinabè.

S.E. Madame Olivia ROUAMBA a conclu qu’il est important d’éviter des tensions inutiles entre deux pays frères et amis qui ont toujours entretenu d’excellentes relations de coopération.

Aux termes des échanges, S.E. Madame Misitura ABDULRAHEEM a exprimé sa satisfaction, elle a promis de rendre compte du point qui lui a été fait aux autorités nigérianes. La diplomate nigériane a traduit à l’occasion les encouragements de son pays et a salué les efforts entrepris par le Gouvernement de Transition pour ramener la quiétude au Burkina Faso.

DCRP/MAECR-BE

Articles similaires

Bobo-Dioulasso : Les travaux de reconstruction du pont de Nasso ont démarré

ActuBurkina

TRANSITION AU MALI: Le président Bah Ndaw dément les rumeurs de démission

ActuBurkina

G5 Sahel : la Mauritanie et le Tchad prennent acte du retrait du Burkina et du Niger

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR