ActuBurkina
A la une Société

TRESOR PUBLIC : le SYNTPB est né

 Les membres du Syndicat national des travailleurs du Trésor public du Burkina (SYNTPB) ont animé une conférence de presse le 25 juillet 2017 à Ouagadougou, pour présenter officiellement leur structure aux Hommes des médias.

 Le Trésor public a désormais  deux syndicats. Il s’agit du Syndicat autonome des agents du trésor public (SATB) et du syndicat national des travailleurs du trésor public (SYNTPB) dont les membres étaient face aux journalistes le 25 juillet dernier pour présenter leur mouvement. Selon le Secrétaire général de ce nouveau syndicat, Patrick Honoré Ouoba, sa création remonte à 2007. En effet, a-t-il expliqué, c’est à cette année que  les critères de nature discriminatoire liés au partage du  Fonds commun propre à leur corps avaient donné lieu à une importante grogne au sein du Trésor public.  « C’est  la discrimination qui est née entre contractuel et fonctionnaire dans la répartition du fonds commun qui a conduit à la création d’un 2e syndicat au sein de la même institution », a-t-il soutenu. A en croire Honoré Ouoba, après moult tractations, l’autorité, sensible à cette question, a  pris ses responsabilités pour proposer une relecture de l’arrêté portant conditions et modalité de répartition du fonds commun alloué aux agents de la DGTCP assorti d’un arrêté signé le 26 juillet 2013.  « A l’issue de ce texte consensuel, des démarches ont été entreprises pour rapprocher les deux syndicats en vue de défendre efficacement et avec efficience les intérêts communs des valeureux travailleurs du trésor. Cela fut acté par la fusion des deux syndicats en juillet 2016 sous la bénédiction de tous les militants d’où la version du SATB (…). Tout au long des mois d’avril et mai, nous avons entrepris de grandes luttes qui nous ont permis d’écrire une nouvelle page de l’histoire du Trésor et nous étions fiers de participer à ses différentes manifestations car le sentiment d’appartenance à la même famille n’a jamais été aussi grand », a-t-il laissé entendre. Un pacte qui n’aura pas produit l’effet escompté. « Au sortir des différents arrêts de travail, il y avait des lueurs d’espoir quant à l’amélioration des conditions de vie et de travail avec la signature du protocole d’accord. Malheureusement, dans le cadre de la mise en œuvre dudit protocole, on assiste à un réveil des vieux démons par le SATB, voyant que tous les agents sont fonctionnaires de l’Etat, tente encore d’inclure un critère discriminatoire dans la répartition des éléments de motivation en distinguant les agents occupants des emplois spécifiques et ceux des emplois non-spécifiques de la DGTCP sans consulter la base », a regretté le SG du SYNTPB, Patrick Honoré Ouoba. Pour lui, la création de ce deuxième syndicat vise donc à lutter contre cette discrimination et mieux, à défendre les intérêts matériels, moraux et économiques de tous les agents  du Trésor public sans distinction.

Du reste, Patrick Honoré Ouoba et ses camarades disent n’avoir pas été associés à une quelconque assemblée de  section ou assemblée générale pour débattre ou apporter des amendements sur la relecture des textes portant fonds commun.  C’est pourquoi, ils demandent une égalité dans l’adoption du nouveau plan de carrière de tous les travailleurs du Trésor sans discrimination aucune.

Willy SAGBE

(Stagiaire)

Articles similaires

MENINGITE AU BURKINA : 63 cas relevés dont 5 décès

ActuBurkina

DESTITUTION DE DILMA ROUSSEFF AU BRESIL : l’ex-présidente fait appel

ActuBurkina

Procès Thomas Sankara : «… au Burkina, le droit n’est pas toujours dit », Achille Tapsoba, 1er vice-président du CDP

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR