ActuBurkina
A la une Société

Transformations anarchiques des véhicules poids lourds : l’UCRB salue la décision gouvernementale de mettre fin

L’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) a animé, ce 29 août 2023, à Ouagadougou, une conférence de presse pour saluer la décision du gouvernement visant à mettre fin aux « transformations anarchiques des véhicules poids lourds ». Face à la presse, l’union a dit être déterminée à accompagner le gouvernement dans sa quête de lutter contre le fléau.

Des camions de 74 Tonnes transformés pour prendre des marchandises de plus de 164 tonnes voire plus. Les images de quelques camions poids lourds hors normes, ont été projetées par les chauffeurs routiers lors de leur conférence de presse dans la matinée de ce 29 août. Pour ces derniers, la décision gouvernementale de lutter contre le fléau est tout simplement salutaire en ce sens que cette situation met nombre de chauffeurs routiers dans une insécurité routière avec son lot de désagréments. « Nous avons enregistré plusieurs accidents graves souvent mortels de nos membres dus aux transformations anarchiques de ces véhicules. Je pourrais vous parler du dossier des chauffeurs décédés et mutilés de COTRADIS du fait des transformations anarchiques avérées sur les camions. Soucieuse du bien-être et des conditions de travail de ses membres, l’UCRB ne peut que s’indigner face à des pratiques qui exposent les chauffeurs à toutes sortes de dangers. La position de l’UCRB reste claire et sans ambiguïté et soutient formellement le gouvernement de la transition dans sa dynamique de normalisation de ces types de véhicules sur nos routes », a déclaré Brahima Rabo, président de l’UCRB.

 

Une vue d’un camion surchargé

De l’avis de M. Rabo, en plus des dangers auxquels font face les chauffeurs routiers, il y a le fait que les routes difficilement acquises, sont précocement dégradées.  Qui indexez-vous dans cette affaire étant donné que c’est vous qui conduisez ces véhicules ? A cette question d’un journaliste, le président a répondu en ces termes : « Depuis 2019, l’UCRB et ses membres sont montés au créneau pour dénoncer cette situation et nous avons observé un arrêt de travail de 72heures pour protester contre les fabrications anarchiques de véhicules et lutter contre l’extrême surcharge. Nous avons manifesté en son temps mais nous n’avons pas eu l’accompagnement du gouvernement. Dieu merci, le gouverne ment a pris le relais et il est de notre devoir de l’accompagner parce que c’est pour le bien des conducteurs routiers. Nous indexons le gouvernement qui est le seul responsable car permettant à ces camions de circuler…Tous les camions qui roulent ici au Burkina ont des documents d’assurance, de visites techniques et de cartes de transport national et international. Comment ces camions anarchiquement transformés arrivent-ils à avoir la visite technique, à jour ? C’est pourquoi nous disons que l’Etat est le seul responsable de cette situation. Nous souhaitons qu’il prenne ses responsabilités pour que ces véhicules soient normalisés ».

 

Les chauffeurs routiers ont salué la décision de mettre fin au fléau

 « Ces camions appartiennent à des gens et nous ne sommes que des exécutants », a renchéri un des chauffeurs routiers et M. Rabo d’ajouter : « Nous conduisons ces camions malgré nous parce que si tu dis que tu ne peux pas le conduire, quelqu’un d’autre va le faire. Nous sommes affamés et avec  une crise, ce n’est pas facile ». Tout en affichant sa ferme détermination à rester aux côtés du gouvernement pour « l’aboutissement de ce dossier », ce le plus vite possible. Du reste, l’UCRB a invité l’exécutif à accompagner les conducteurs routiers qui, malgré le contexte difficile, assurent nuit et jour l’approvisionnement continu du pays.

Colette DRABO

Articles similaires

ADOPTION D’UN NOUVEAU STATUT POUR SIDWAYA ET LA RTB : le SYNATIC dénonce une « lenteur incompréhensible »

ActuBurkina

Lutte contre la corruption : le Chef de l’Etat invite le REN-LAC à agir

ActuBurkina

DROITS DE L’ENFANT AFRICAIN : le Burkina Faso commémore la 30e édition

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR