ActuBurkina
A la une Société

Sud-Ouest : 67 localités libérées, 11 929 ménages réinstallés et 70 173 PDI retournées à la date du 3 mai (bilan CORESUR)

Le 03 Mai 2024,  s’est tenue à Gaoua, dans la salle de réunion du Gouvernorat, une rencontre d’information et de bilan de la réponse humanitaire du  Conseil Régional de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CORESUR) sur les zones reconquises et les localités de retour des Personnes Déplacées Internes (PDI).

Dans le bilan présenté par Monsieur le Directeur régional de la de la Solidarité, de l’Action humanitaire, de la Réconciliation nationale, du Genre et de la Famille, monsieur KAM Ollé, il ressort qu’à la date du 03 mai 2024, 67 localités ont été libérées, 11929 ménages réinstallés et 70173 PDI retournées.

Présidée par le Gouverneur de la région du Sud-Ouest,  Boureima Savadogo, président  du CORESUR, il a décliné l’objectif de la rencontre qui ‘’est de faire le bilan de la réponse humanitaire dans la région et surtout préparer le terrain pour un éventuel retour de nos compatriotes se trouvant en territoire ivoirien du fait de la crise’’.

Aussi, après des échanges empreints de cordialité et de prise de conscience, un vibrant hommage  a été  rendu au 15e Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) et à l’ensemble des FDS et VDP engagés pour la libération du territoire national. C’est sur une note de satisfaction que monsieur le gouverneur a reconnu et salué les efforts de la direction régionale en charge de l’action humanitaire ainsi que de tous les services intervenants dans la coordination de la prise en charge des PDI dans la région du Sud-Ouest.

En rappel, le CORESUR est un démembrement du Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR) au niveau région.

Le CONASUR est l’instance de coordination et d’orientation dans le domaine de la prévention des catastrophes, de la gestion des secours d’urgence et de la réhabilitation.  Il est chargé d’assurer le plaidoyer, la mobilisation et le soutien en faveur de la prévention et la gestion des secours d’urgence et de réhabilitation ; d’assurer la coordination des actions humanitaires ; d’adopter les plans et stratégies d’intervention ; de veiller à l’intégration des risques de catastrophes dans les plans et programmes de développement ; d’approuver les programmes d’activités, les budgets et les rapports annuels d’exécution.

DR- Sud-Ouest  – DCRP/MSAHRNGF

Articles similaires

REGION DE L’EST : le gouverneur interdit la manipulation et la consommation des chauves-souris

ActuBurkina

Violences sur des civils  à Pô:  le CEMGA condamne un « incident inadmissible » et annonce des sanctions contre tous  les militaires  coupables

ActuBurkina

Contrôle de présence des agents publics : Des réflexions pour l’élaboration d’une stratégie de conduite de l’opération de recensement biométrique

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR