ActuBurkina
A la une Economie

Soutien à l’effort de guerre : L’Amicale des femmes retraitées et veuves pensionnées du Burkina Faso remet une enveloppe de 100 000 F CFA au ministre d’Etat, Bassolma Bazié

Le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié, a accordé a reçu une délégation de l’Amicale des femmes retraitées et veuves pensionnées du Burkina Faso (AFRVP-BF), ce jeudi 14 mars 2024, à son Cabinet à Ouagadougou.

Cette délégation, conduite par la coordinatrice de l’Amicale, Madeleine K. Bonzi, est venue présentée la structure et remettre une enveloppe de 100 000 F CFA comme contribution à l’effort de guerre au ministre d’Etat.

Selon Madame Bonzi, l’AFRVP qui a été créée le 8 mars 2021 a pour objectif de contribuer à l’effort national de développement du Burkina Faso.

A l’en croire, la structure œuvre dans le activités socio-économiques, culturelles et même dans le domaine du sport.

« Nos actions vont à l’endroit des groupes spécifiques en difficultés. Nous avons en projet l’accompagnement des filles-mères (élèves et travailleuses) qui ont des difficultés pour garder leurs enfants afin de vaquer à leurs occupations à travers la création d’une crèche pour prendre en charge ces enfants », a-t-elle confié.

L’Amicale entend également apporter sa contribution à la lutte contre la dépravation des mœurs en menant des sensibilisations au niveau des écoles au profit des enfants afin d’en faire de bons citoyens de demain.

Pour ce faire, l’AFRVP attend donc du ministre d’Etat, son accompagnement pour la réalisation de ces activités.

Cet appui est au niveau administratif et matériels notamment en termes d’acquisition de terrain, du bâtiment et d’un siège pour l’Amicale, selon les dires de la première responsable.

Le ministre en charge de la Fonction publique a, au nom du Président de la Transition, Chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré, remercié ses hôtes pour leur soutien à l’effort de paix qui selon lui dénote d’un patriotisme.

Quant à l’accompagnement de la structure pour la mise en œuvre de ses activités, il a indiqué que les préoccupations évoquées sont sociales et d’ordre national.

DCRP/MFPTPS

Articles similaires

PROCES DE LOOKMANN SAWADOGO: « La liberté de la presse est visée», selon l’UNIF

ActuBurkina

Maladies vectorielles : L’ambassade des USA offre un lot de plus de 17 000 kits de test de dengue au Burkina

ActuBurkina

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 18 OCTOBRE 2023

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR