ActuBurkina
A la une Politique

SORO GUILLAUME AUX ELUS DE L’OUEST IVOIRIEN : « jamais ne nous habitera le sentiment anti-burkinabé »

Le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro , a reçu ce lundi à l’Assemblée nationale les députés de l’Ouest de la côte d’Ivoire. Cette rencontre qui s’est tenue à la demande des députés des régions du Tonkpi, Cavally et Guemon a été l’occasion pour le président de l’Assemblée nationale de revenir sur le mandat d’arrêt international émis par la Justice burkinabé à son encontre.

Informé par les députés de risques de représailles des populations de l’Ouest contre les populations allogènes Burkinabè qui occupent illégalement les forêts dans cette partie du territoire, Soro s’est voulu catégorique. « Jamais le sentiment anti-burkinabé ne nous habitera. Que personne ne se trompe », a conseillé Guillaume Soro.
Selon Guillaume Soro, « la diaspora burkinabé n’est nullement responsable des errements des responsables politiques Burkinabè ». Il a demandé que les populations ivoiriennes dans leur ensemble continuent d’entretenir les « meilleurs relations » avec les Burkinabè.
Sur la question de la suite à donner au mandat d’arrêt émis par la justice burkinabé, le président de l’Assemblée nationale a affirmé qu’il ne dira pas autre chose que d’emprunter « la sagesse du président de la République », qui a préconisé que la question soit traitée par « la voie diplomatique et de la palabre africaine ».
Il a rappelé à ses hôtes qu’en tant que leaders, il ne faut pas se détourner de l’essentiel qui est d’œuvrer au mieux-être des populations en leur garantissant une amélioration de leurs conditions de vie et en assurant au mieux leur sécurité, conformément aux engagements pris par le Président Alassane Ouattara dès sa prise de fonction.
« La Côte d’Ivoire est un pays hospitalier, un pays leader et donc ne peut s’exprimer comme les autres pays. On doit accepter de recevoir des coups mais en restant focaliser sur l’essentiel », a dit Guillaume Soro. Il a, pour finir, mis en mission les députés des régions du Tonkpi, du Guemon et du Cavally, auprès des populations de leur région, pour leur porter « le message de la paix ». Il a rassuré ses hôtes indiquant qu’il est « serein »…

Source : abidjan.net

Articles similaires

BURKINA : la CEDEAO offre 954 tonnes de riz pour les ménages vulnérables

ActuBurkina

Situation au Niger : le président Macron annonce que la France va soutenir l’action diplomatique et militaire de la Cédéao

ActuBurkina

AFFAIRE THOMAS SANKARA : le colonel-major Alain Boukian inculpé

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR