ActuBurkina
A la une Politique

Situation sociopolitique au Sénégal: des OSC burkinabè condamnent l’absence de fermeté des organisations sous régionales

Ceci est une tribune de quatre Organisations de la société civile burkinabè dont le Balai Citoyen, la Mobilisation des Intelligences pour le Faso et l’Afrique (MIFA), le mouvement SENS et Deux heures pour KAMITA sur la situation socio-politique au Sénégal. Ces OSC condamnent l’absence de fermeté des organisations sous régionales africaines et internationales face à la barbarie du Régime de Macky SALL.

LE SENEGAL DEBOUT CONTRE L’ARBITRAIRE ET LA DICTATURE DE MACKY SALL

Depuis plusieurs mois, le Sénégal vit une tension sociale suscitée par la volonté du Président Macky SALL de briguer un 3e mandat et d’empêcher par tous les moyens, y compris la violence, toute contestation. On dénombre déjà plusieurs victimes de cette malheureuse situation, essentiellement des jeunes.

Le Président du PASTEF Ousmane SONKO, candidat déclaré à l’élection de 2024 et principal adversaire du régime de Macky SALL, subit des pressions multiformes pour l’empêcher d’être éligible. Peu à peu, le Président Macky SALL s’est définitivement lancé sur le chemin du déshonneur, de la traîtrise et de la dictature. Karim Wade, Khalifa SALL bien avant et aujourd’hui Ousmane SONKO, Aliou SANE et des centaines de jeunes sont opprimés par le régime.

Cette situation malheureuse que vit le Sénégal vient rappeler à quel point nos dirigeants ne tirent jamais leçons du passé. Ils sont prêts à bruler leur pays pour chauffer leur café, comme le dirait le Journaliste burkinabè Norbert ZONGO.

La situation du Sénégal nous interpelle en tant qu’africains et démocrates. En tant qu’africains nous sommes solidaires de la lutte du peuple sénégalais pour la liberté et la dignité. En tant que démocrates, nous refusons que la démocratie et l’Etat de droit puissent reposer sur la volonté d’un individu en lieu et place de la volonté de la loi. Cette solidarité, nous l’exprimons aujourd’hui par notre soutien sans réserve au peuple sénégalais en lutte contre un régime, qui, au nom de la conservation du pouvoir, a perdu la raison.

Lire aussi: Situation au Sénégal : La COPA-Bf condamne « cette lâche barbarie »

C’est pourquoi, nous, organisations signataires de la présente déclaration :

  • Condamnons avec force, les violences illégitimes commises à l’encontre des populations civiles par le régime de Macky SALL ;
  • Condamnons les ambitions destructrices de Macky SALL qui conduisent le Sénégal dans des moments de troubles et d’instabilité qui ruinent son image et freinent son progrès social et économique ;
  • Condamnons l’absence de fermeté des organisations sous régionales, africaines et internationales face à la barbarie du Régime de Macky SALL ;
  • Appelons les magistrats, les officiers et agents de police judiciaire, les éléments les forces de l’ordre du Sénégal, qui, par peur, appât du gain facile, contrainte ou excès de zèle, se soumettent à la volonté du régime de Macky SALL en lieu et place de l’intérêt général, à se ressaisir pendant qu’il est encore temps ;
  • Appelons Macky SALL à prendre sans délai, toutes les dispositions utiles pour mettre fins aux violences et libérer les manifestants arbitrairement détenus dans les geôles ;
  • Appelons le peuple Sénégalais à rester debout et à prendre en main son destin comme il a toujours su le faire pour dire non à l’arbitraire et à la dictature ;
  • Appelons le peuple africain et toutes les organisations panafricainistes sincères à soutenir le combat de libération engagé par le peuple Sénégalais pour barrer la route au 3e mandat de Macky SALL et à l’instauration de la dictature.

C’est dans les moments difficiles que les grandes Nations s’affirment, c’est pourquoi nous ne doutons point de la victoire finale du peuple sénégalais sur l’arbitraire.

Ouagadougou, le 5 juin 2023

Ont signé : 

  • Le Balai Citoyen ;
  • La Mobilisation des Intelligences pour le Faso et l’Afrique (MIFA) ;
  • Le mouvement SENS ;
  • Deux heures pour KAMITA (Afrique).

Articles similaires

Burkina : le chef de la diplomatie explique le bien-fondé politique de l’approche endogène de sécurisation du territoire

ActuBurkina

ELLE MEURT EN VOULANT RESSEMBLER A BEYONCE

ActuBurkina

Attaques terroristes au Burkina : le FPR invite les nouvelles autorités à parer au plus urgent

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR