ActuBurkina
A la une Politique

Situation nationale: le Cercle d’éveil invite le MPSR II à ouvrir de nouvelles perspectives de sortie de crise

 l’Association de Culture Civique et de Défense des Droits Humains et Sociaux (CEDEV) dont le le Président du Comité Exécutif est Dr Evariste Faustin KONSIMBO, appelle les autorités de la Transition à ouvrir de nouvelles voies de sortie de crises. Lisez son communiqué ci-dessous!

Face à la situation nationale, et au manque de visibilité des résultats de la politique menée par le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR II), il apparait indispensable d’ouvrir de nouvelles perspectives de sortie de crises.

A cet effet, l’Association de Culture Civique et de Défense des Droits Humains et Sociaux (CEDEV), lance un appel pour :

1) sortir de l’option militaire et envisager d’autres leviers de résolutions ;

-  2) considérer cette crise comme ayant une origine politique, économique, sociale et non pas s’arrêter à la question sécuritaire ;

-  3) ouvrir un débat sans tabou avec toutes les composantes des forces vives (Partis politiques, autorités coutumières et religieuses, société civile, Forces de défenses et de sécurités), y compris dans les zones en état d’insurrection

-  4) remettre en œuvre le processus de réconciliation nationale et inclure tous ceux qui, par leurs compétences ou leurs expériences, peuvent contribuer à une résolution élargie de la crise ;

-  5) traiter sans l’instrumentaliser, la question des déplacés internes, en privilégiant les femmes et les enfants, qui en souffrent le plus ;

-  6) promouvoir une gouvernance qui ne soit pas exclusivement aux mains des militaires et de leur alliés civils ;

-  7) exiger que le MPSR II, s’en tienne à sa mission première , la sécurité et l’intégrité du territoire , sans se lancer dans une course aux réformes politiques, administratives et institutionnelles, qui ne peuvent avoir lieu qu’à l’issue d’échéance électorales constitutionnelle ;

-  8) cesser la chasse aux sorcières contre tous ceux, qui ne font qu’exercer les droits individuels et collectifs prévus par la constitution, en particuliers, les journalistes, les leaders d’Organisation de la société civile , les intellectuels etc…

Le Président du Comité Exécutif

Dr Evariste Faustin KONSIMBO

Articles similaires

CRISE BURUNDAISE: les sommets se suivent et se ressemblent

ActuBurkina

21e ANNIVERSAIRE DE L’AEEHB : pour une prise en compte plus accrue des personnes handicapées dans la politique nationale

ActuBurkina

MOUVEMENT PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT : quand une conférence de presse finit en queue de poisson

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR