ActuBurkina
A la une Société

Situation nationale: La cheffe de la diplomatie burkinabè plaide pour un accompagnement de l’OCI

En marge des travaux de la conférence internationale sur la Femme et l’Islam auxquels elle prend part à Djeddah en Arabie Saoudite, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur S.E.Mme Olivia ROUAMBA, a eu un entretien avec le Secrétaire Général de l’Organisation de la Coopération Islamique.
À Monsieur Hissein Brahim TAHA, S.E.Mme Olivia ROUAMBA a traduit les salutations de Son Excellence Monsieur le Capitaine Ibrahim TRAORE, Chef de l’État, et a traduit la reconnaissance du peuple burkinabè à l’OCI, une des institutions au chevet du Burkina Faso pendant les moments difficiles.
Elle lui a également fait le point de la situation au Burkina Faso, marquée par des avancées sur le plan de la reconquête du territoire, avec des localités libérées de l’emprise terroriste, grâce à l’offensive des forces de défense et de sécurité, appuyées par les volontaires pour la défense de la Patrie.
Cependant des défis restent à relever en termes d’équipements militaires, de réponse à la crise humanitaire, et de mise en œuvre de projets de développement.
Pour relever ces défis la cheffe de la diplomatie burkinabè plaide pour un soutien conséquent de l’OCI.
Elle demande également au Secrétaire général de cette organisation, d’être le porte-voix du Burkina Faso en vue d’une réelle mobilisation de la communauté internationale pour aider le pays à sortir de la crise.
Elle a également fait cas des 4 piliers sur lesquels sont basées les actions de la Transition par ordre de priorité.
Il s’agit de la reconquête du territoire, de la réponse à la crise humanitaire, de la refondation de l’État et de la réconciliation nationale.
S.E.Mme Olivia ROUAMBA a aussi émis le voeu pour le Burkina Faso d’accueillir la Banque de la Famille, et a informé le Secrétaire Général de l’OCI que le Burkina Faso présente un candidat au poste de Secrétaire aux affaires humanitaires.
En réaction à l’exposé de la situation, le Secrétaire Général de l’OCI dit suivre de près ce qui se passe au pays des Hommes intègres, et salue les dernières offensives des forces combattantes pour repousser l’ennemi.
Pour lui, le Burkina Faso n’est pas seul et l’OCI verra dans quelles conditions elle peut aider le pays à retrouver la stabilité.
Cependant, il a souligné la nécessité pour les pays du Sahel en général, de faire dans l’anticipation, en combattant les phénomènes précurseurs du terrorisme.
M. TAHA a rassuré que son institution va maintenir le dialogue avec le ministère en charge des Affaires étrangères, afin d’identifier des axes de coopération, et s’accorder sur leur concrétisation.
En conclusion, la ministre en charge des Affaires étrangères à félicité l’OCI pour l’organisation réussie de la conférence internationale sur la Femme et l’Islam qui s’achève ce 08 novembre à Djeddah.
DCRP/MAECR-BE

Articles similaires

KOMPIENGA (Est): huit personnes tuées en deux jours (AIB)

ActuBurkina

Burkina : la ville de Fada N’Gourma déclarée « infectée par l’influenza Aviaire »

ActuBurkina

PROPOS DE MACRON SUR LES CARICATURES DE MAHOMET: les produits français boycottés dans des pays musulmans

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR