ActuBurkina
A la une Politique

GAMBIE : Barrow annonce la création d’une « commission d’enquête sur les disparitions » sous Jammeh

Le nouveau président gambien Adama Barrow a annoncé, le 18 février 2017, au cours de la cérémonie marquant  l’anniversaire de l’indépendance du pays et la fête de son investiture,  la libération de tous les détenus sans jugement et la mise en place d’une commission d’enquête sur les disparitions sous le régime de l’ex-président Yahya Jammeh.

C’est une nouvelle page de l’histoire de la Gambie qui est en marche. Le 18 février, le président Adama Barrow a de nouveau prêté serment alors que le pays commémorait l’anniversaire de  son indépendance. Dans la foulée, le président a donné des instructions afin que soient libérés tous les détenus sans jugement.  « Des instructions ont déjà été données pour que tous ceux qui sont détenus sans jugement soient libérés », a-t-il  déclaré au cours de la cérémonie à laquelle  ont pris part les chefs d’Etat du Sénégal Macky Sall, invité d’honneur, du Liberia Ellen Johnson Sirleaf, également présidente en exercice de la Cédéao, de Mauritanie, de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Ghana.

Le Nigeria, engagé à la fois dans la médiation auprès de Yahya Jammeh et dans l’opération militaire, et la Sierra Leone, étaient représentés par leur vice-président, la Guinée-Bissau par son Premier ministre, la Guinée par sa ministre des Affaires étrangères, Makalé Kamara.  Des invités de marque tels Dawda Jawara, premier président de la Gambie indépendante, de 1965 jusqu’au coup d’Etat de 1994 qui a porté Yahya Jammeh au pouvoir et l’ex-président du Ghana John Dramani Mahama étaient présents.

Par ailleurs, Adama Barrow  a annoncé la mise en place d’une « commission d’enquête sur les disparitions » sous le régime de M. Jammeh qui a dirigé pendant 22 ans la Gambie sans partage et est accusé de nombreuses violations de droits de l’Homme.

« Le ministre de la Justice va recevoir des informations au sujet de tous ceux qui ont disparu sans laisser de trace. Une commission chargée des droits de l’homme sera installée sans délai pour compléter les initiatives du ministre de la Justice », a-t-il indiqué.

Pour rappel, un mois après sa prestation de serment le 19 janvier à l’ambassade de Gambie au Sénégal voisin, Adama Barrow a de nouveau prêté serment, cette fois devant le président de la Cour suprême, le juge Hassan Bubacar Jallow.

A noter que les festivités ont eu lieu  dans un stade de Bakao plein à craquer.

AL CAPPUCCINO

Articles similaires

FETE DU 11-DECEMBRE : « la combativité de nos devanciers s’élève comme un bouclier », dixit Zéphirin Diabré

ActuBurkina

AUSTRALIE : 7% des prêtres accusés de pédophilie entre 1950 et 2010

ActuBurkina

DEVALUATION DU NAIRA : Accepter la parenthèse douloureuse  

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR