ActuBurkina
A la une Société

SIDIKI TAMBOURA, président du CILDES/Soum : « Il y a une punition collective infligée à toute la population du Soum »

La situation est très difficile dans les zones en proie au terrorisme au Burkina Faso. Et parmi ces zones,  la province du Soum dont un des ressortissants, Sidiki Tamboura, président du CILDES/Soum, vient de faire une sortie remarquée :
« Soum/Djibo: Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Qu’est-ce qui se passe, y a-t-il deux poids deux mesures dans la lutte contre le terrorisme ? Je peux sans doute me tromper, mais j’ai l’impression qu’il y a une punition collective infligée à toute la population du Soum.
C’est à ne rien comprendre. Pour les mêmes actions:
Ailleurs, on distribue des vivres,
On confectionne gratuitement des CNIB pour les populations,
On soigne gratuitement les malades,
les hautes autorités vont communier avec les populations.
Ici, rien de tout ça.
Coris banque a fermé, on s’est dit ça va aller,
Les évacuations sanitaires ont été suspendues, on s’est dit ça va aller,
Les maires ont quitté, on s’est dit ça va aller,
Les coutumiers ont quitté, on s’est dit ça va aller,
Les chefs de service ont quitté, on s’est dit ça va aller ;
Les grands commerçants ont tous quitté.
Après tout ça, c’est au tour de la Sonapost et de la Caisse populaire de fermer. Au suivant de ces messieurs. Quel espoir encore ?
Sommes- nous dans la logique de sauver cette ville ?
Assurément pas. Au sens comme au figuré, Djibo est devenue une ville morte. Il faut assurer le minimum de service public.
Qu’est-ce qui se prépare pour que tout le monde décampe ?
Vaillante population du Soum, c’est dur, mais rien n’est éternel. Courage à vous. Il faut se parler, rester solidaire et prier. Dieu, dans son infime bonté, entend toujours le cri de détresse de sa créature. Ce sont des épreuves.
A l’Autorité, aucune lutte ne peut aboutir valablement si les actions de développement ne suivent pas. Entre frères burkinabè, il n’y aura pas de victoire. Il n y a jamais de victoire quand un Burkinabè tue son compatriote. Sauvons le reste. Sauvons Djibo
 ».

Articles similaires

MINISTERE DE LA SECURITE : un incendie fait des dégâts matériels

ActuBurkina

100 ans des SIC : un jubilé sous le signe de l’action de grâce

ActuBurkina

LUTTE CONTRE LE TERRORISME AU SAHEL : la Chancelière allemande, Angela Merckel, attendue au Niger

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR